Adobe Digital Experience Makers : 5 choses à retenir

Adobe Digital Experience Makers : 5 choses à retenir
mardi, octobre 30, 2018
Justin Teng

L’édition de Vancouver de Digital Experience Makers organisée par Adobe a connu un succès retentissant : plus de 180 leaders du marché numérique appartenant à plus de 50 marques différentes — dont Best Buy, Lululemon, MEC et bien d’autres — réunis au TELUS Garden Tower.

Dès le début, il y avait une énergie de collaboration positive dans toute la tour, composée d’un ensemble diversifié de dirigeants, d’invités, du personnel de TELUS et d’organisateurs rassemblés à l’intérieur et à l’extérieur du bâtiment.

Adobe Experience Makers Conference at TELUS Garden Tower

Ce qui a suivi était une série de causeries au coin du feu, de tables rondes et de présentations liminaires qui ont engagé le public sur divers sujets allant de la transformation numérique au CRM, en passant par la création d’une marque et la création d’un parcours numérique intégré.

Parmi les intervenants figuraient Thierry Hay-Sabourin , vice-président directeur, e-commerce et TI chez Best Buy ; Natalie Farand , responsable de la performance et de l’analyse chez WestJet ; et Ryan Holmes , PDG de Hootsuite.

Adobe Digital Experience Makers 2018 Vancouver

Avec les contributions de notre propre responsable de la BI , Kuhan Puvanesasingham, voici les cinq principaux points à retenir de l’événement Digital Experience Makers :

  1. « Transformation numérique » est un terme impropre

    Les organisations doivent cesser de penser à de grandes transformations, mais plutôt à de petits cycles d’amélioration continue. Il s’agit de changements minimes qui font la différence entre une organisation mature ou juvénile sur le plan numérique.

  2. La vitesse est essentielle

    Partant de l’idée d’une petite amélioration continue, nous devons commencer à penser à des processus plus rapides dans notre travail et adopter l’idée d’un « processus minimum viable ». Une action rapide est peut-être préférable à un processus trop conservateur et fastidieux, comportant trop de freins et de contrepoids.

  3. Maîtrisez les « petites données » avant de vous attaquer au Big Data

    La mise à l’échelle et le traitement de mégadonnées sont coûteux. Avant même de penser à cette phrase, demandez à vos clients s’ils maîtrisent les petites données. Est-ce qu’ils extraient autant que possible de petites données ? De nombreuses entreprises ont du mal à sélectionner les bons outils technologiques et à maximiser le potentiel de ces outils. Il y a là une opportunité à saisir.

  4. Adopter et expérimenter

    Réduire les processus d’approbation liés aux efforts technologiques (c’est-à-dire pour essayer de nouvelles technologies) peut réellement aider à changer les choses en matière de progrès et d’innovation.

  5. Les entreprises peuvent avoir deux types de concurrents : le produit et l’expérience

    La marque « A » peut avoir un produit inférieur à la marque « B » mais offrir une meilleure expérience en ligne. Le commerce électronique devant atteindre 4 500 milliards de dollars d’ici 2021 et 46 % des consommateurs préférant utiliser le mobile de la recherche à la vente, il est important de comprendre comment votre présence en ligne peut être un outil important pour le succès de votre entreprise.

DAC Booth at Adobe Experience Makers 2018

L’événement s’est terminé avec un déjeuner au restaurant Glowbal, à côté de la zone d’expérience ShowMe. Au kiosque de DAC, notre Défi Google Home testait la visibilité des marques en temps réel, soulignant ainsi la pertinence de notre offre unique, axée sur les performances, en matière de recherche vocale.

Vous souhaitez savoir comment nous pouvons améliorer la visibilité de votre entreprise jusqu’au niveau hyperlocal ? Parlons.