Tour d’horizon LPM – Juin 2019

Tour d’horizon LPM – Juin 2019
jeudi, juin 27, 2019
Zoran Dobrijevic

Le mois de juin a été riche en événements dans le monde des inscriptions locales d’entreprises. Bien que la mise à jour de l’algorithme principal de Google ait retenu tous les titres, d’autres modifications ont eu lieu qui affectent non seulement le classement des fiches d’entreprises, mais également certaines fonctionnalités de base. Examinons donc de plus près l’évolution du paysage marketing local des dernières semaines.

La plus récente mise à jour de l’algorithme principal de Google

Commençons donc par « l’éléphant dans la pièce ». La mise à jour du 3 juin de l’algorithme de Google comportait une clause de désistement : rien de particulièrement important ou spécial ne devait se produire et aucun secteur spécifique n’était ciblé (contrairement à la mise à jour du domaine médical). Cependant, quelques semaines après la mise à jour, nous avons observés certaines choses concernant les nouveaux résultats du classement.

La mise à jour des règles de référencement de Google semble conduire à une plus grande diversité de résultats, la première page présentant désormais moins de liens vers des domaines et sous-domaines identiques. Cela a été constaté sur tous les types de sites Web, y compris les détaillants, les organes de presse et les jeux d’argent. Bien entendu, Google ne s’est pas du tout limité à un seul lien par domaine et affiche toujours plusieurs liens vers le même site Web, si cela est jugé pertinent. Cependant, certains sites ayant dominé lors de requêtes spécifiques uniquement en raison de leur domaine subissent des pertes avec cette nouvelle mise à jour.

Il est encore tôt dans le cycle de vie de cette mise à jour pour comprendre pleinement son impact. Sans surprise, Google a déclaré qu’il n’y avait aucun moyen de « réparer » votre site Web si cette mise à jour avait un impact négatif. L’intention est de donner une meilleure expérience utilisateur plutôt que de lutter contre les pourriels ou de réduire le classement des sources jugées non fiables par Google. Les webmestres doivent donc suivre les mêmes pratiques optimales en matière de référencement qu’auparavant, sans qu’il soit nécessaire de modifier leur façon de faire pour tenir compte de la mise à jour de juin.

Google Maps ajoutera un onglet « Plats populaires » aux inscriptions de restaurants

Google a mis en œuvre une nouvelle section « Plats populaires » touchant les inscriptions de restaurants. Les utilisateurs de téléphones Android disposeront d’une section dans laquelle ils pourront voir des images et commenter les mentions des plats et des boissons du restaurant. Google fera correspondre les photos et les commentaires fournis par ses utilisateurs pour remplir ce nouvel onglet. Cela est particulièrement important pour les restaurants situés dans des zones très touristiques. Les plats et boissons « photogéniques » sont de nature à attirer de nombreux internautes et seront plus faciles à trouver avec ce nouvel onglet.

Fonctionnalité « Plats populaires » de Google

Les propriétaires de restaurants ont tout intérêt à garder cela à l’esprit et d’encourager davantage de d’internautes à mentionner nommément dans leurs commentaires les plats qu’ils ont appréciés. Étant donné que l’onglet Plats populaires sera alimenté principalement par un algorithme d’apprentissage automatique plutôt que par le propriétaire de la fiche d’entreprise, les propriétaires doivent prévoir de guider leurs clients pour les aider à fournir les renseignements qui alimenteront cet algorithme. L’onglet Plats populaires deviendra compatible avec iOS dans les prochains mois.

Le Q&R de Google propose désormais des réponses automatisées avec les commentaires

La fonctionnalité Q&R de Google fait l’objet d’une mise à jour qui aura pour effet d’offrir des réponses aux questions des utilisateurs avant même leur publication. Auparavant, un internaute publiait sa question dans une inscription d’entreprise puis recevait une réponse du propriétaire ou du public. Désormais, au fur et à mesure que les utilisateurs entrent leur question, Google extrait automatiquement des réponses potentielles des commentaires ayant été publiés sur l’entreprise. Cette fonctionnalité a récemment été mise à jour de manière à fournir des réponses suggérées à 100 % à partir des avis des internautes, et ne prend pas en compte les réponses précédemment publiées.

Les propriétaires ont donc encore moins de contrôle sur les réponses aux questions posées dans leurs inscriptions. Ils dépendent maintenant encore plus des commentaires de leurs clients. Les entreprises auront besoin d’une grande variété de contenus dans leurs commentaires, couvrant tous les aspects de leurs activités. Les commentaires devront également arriver à un rythme régulier : les informations tirées d’un avis publié trois ans plus tôt peuvent très bien ne pas être jugées pertinentes par un utilisateur.

Répondre aux avis est l’un des moyens d’encourager les internautes à publier des commentaires riches en contenu textuel. Puisque Google continuera de puiser dans les commentaires pour alimenter certaines fonctionnalités, les entreprises devront faire le maximum pour obtenir davantage de commentaires.

Test du pack local de défilement

Google a commencé un nouveau test de son interface utilisateur, un test tellement étendu qu’il sera très probablement implanté dans un proche avenir en tant que mise à jour complète. Le pack local de trois s’affiche sous un nouveau format pour certains utilisateurs en tant que « pack local de défilement ». Ce pack à défilement affiche cinq résultats accompagnés d’images en miniature défilant de droite à gauche.

Un changement notable de cette nouvelle interface utilisateur est qu’il n’y a pas d’appel à l’action dans les vues principale ou secondaire. Cette nouvelle interface nécessite un clic sur le profil dans le Finder local, puis un autre dans le profil de l’entreprise pour appeler ou obtenir un itinéraire. Les entreprises de zone de service n’incluent pas d’images ; cliquer pour appeler était le seul appel à l’action visible sans visiter le Finder local.

Le grand nombre de tests laisse présager que le pack local à défilement est en voie de lancement. Mais dans son état actuel, cette mise à jour pourrait avoir un impact majeur sur les performances de GMB. Comme le pack de défilement affiche cinq résultats au lieu des trois résultats habituels du pack local, le nombre de vues pour les inscriptions sera peut-être supérieur. Toutefois, l’absence d’appel à l’action signifierait que même avec un nombre de vues accru, les indicateurs de performance clés pour la d’une inscription pourraient être inférieurs aux prévisions.

Entreprises solo et multipraticiens

Google a apporté des changements positifs à sa gestion des entreprises faisant appel à plusieurs praticiens, c’est-à-dire des entreprises regroupant plusieurs professionnels différents travaillant tous à la même adresse (tels que des médecins ou des avocats). Google va maintenant supprimer les inscriptions au lieu d’offrir uniquement de mettre une notification « Fermé ».

Il y a trois raisons courantes pour lesquelles un praticien en particulier ne travaillerait plus à un endroit donné.

  1. Retraite : Auparavant, dans le cas de la retraite, la norme de Google consistait à marquer vos inscriptions comme étant fermées. Cela a eu pour conséquence largement négative de suggérer aux utilisateurs que l’immeuble de bureaux tout entier pouvait avoir été fermé. Désormais, en cas de départ à la retraite, Google supprimera entièrement de Google Maps l’inscription du praticien ou de la praticienne, s’il ou elle en fait la demande.
  2. Décès : Tout comme dans le cas précédent, une inscription était officiellement marquée comme étant fermée. En sus de la confusion que cela faisait planer sur l’ensemble du bureau, il était de mauvais goût de marquer une entreprise comme fermée en raison du décès d’une personne. Google supprimera désormais ces inscriptions sur demande.
  3. Démission : Ce scénario ne change pas. La marche à suivre consiste à mettre à jour les inscriptions avec les nouvelles informations d’emplacement. Puisque Google considère le propriétaire de l’inscription du praticien comme étant la personne nommée plutôt que l’entreprise pour laquelle il travaille, il en a le contrôle absolu.

Les entreprises en solo sont également visées

Il est courant que des dentistes praticiens indépendants et des agents d’assurance se fassent acheter par une autre entreprise. Dans le passé, Google Mon entreprise (GMB) ne mettait pas à jour ces inscriptions pour répertorier le nouveau praticien ayant pris le relais. La réponse par défaut était simplement de marquer ces entreprises comme étant fermées. Cela pouvait être particulièrement désavantageux pour les praticiens qui œuvrent seuls, car cela signifiait que leur seule inscription soit présentée comme fermée et que les anciens clients puissent être dirigés vers elle avant que leur nouvelle inscription soit en ligne. Google va maintenant supprimer l’inscription périmée dans son intégralité pour ne pas confondre les clients avec de fausses informations.

Alors, par où commencer ?

L’évolution rapide du marketing local est passionnante à voir, mais il est également difficile de garder un œil sur les plus récents développements, et, plus important encore, de savoir quels changements sont les plus susceptibles d’affecter votre entreprise. Mais nous pouvons nous charger de tout le dur boulot en votre nom. Il suffit de contacter DAC dès aujourd’hui pour discuter de votre présence locale en ligne.