Tour d’horizon LPM — Octobre 2019

Tour d’horizon LPM — Octobre 2019
mercredi, octobre 30, 2019
Zoran Dobrijevic

Telle une ode à l’Halloween, le tour d’horizon de la présence locale (LPM) du mois d’octobre regorge de magie et de friandises. L’omniprésent géant de la recherche était toujours aussi occupé ce mois-ci, remuant son chaudron pour nous concocter de nombreuses mises à jour dignes de mention. Alors, penchons-nous sans plus tarder sur les développements les plus récents en matière de référencement local que tout professionnel du marketing devrait connaître.

Pourquoi les statistiques de Google Mon entreprise (GMB) ont-elles soudainement augmenté ?

Le mois dernier, de nombreuses entreprises ont enregistré une hausse soudaine du nombre de vues et de recherches dans Google Mon entreprise (GMB). En fait, nous avons assisté à une forte augmentation dans de nombreuses entreprises et industries, ce qui suggère que quelque chose d’assez fondamental a changé chez Google.

Une seule entreprise peut ne pas remarquer le changement, mais nous avons pu évaluer cette tendance étrange et effrayante, qui affecte les rapports de nombre de nos clients. Les détails complets sont disponibles dans nos résultats, mais soyez assuré qu’il s’agit probablement d’un changement dans la manière dont Google rapporte les données, et non d’une augmentation réelle des requêtes de recherche : après tout, les clics, les appels et les itinéraires ne semblent pas avoir été affectés.

Faites connaissance avec BERT, le dernier effort de Google en matière d’IA

Le Bidirectional Encoder Representations from Transformers de Google (ou BERT, pour faire court), est un algorithme d’apprentissage en profondeur qui vise une meilleure compréhension des requêtes en langage naturel. Son objectif n’est pas de remplacer RankBrain, lancé en 2015, mais de travailler en tandem pour améliorer le contenu des pages de résultats du moteur de recherche de Google.

Avec l’essor de la recherche vocale, les utilisateurs effectuent de plus en plus de recherches en utilisant des phrases complètes, même sur les ordinateurs de bureau et les appareils mobiles. BERT représente donc le dernier effort de Google visant à optimiser les requêtes pour le langage naturel plutôt que pour les mots-clés. Par exemple (l’exemple donné est en anglais), l’expression de recherche « how to catch a cow fishing? » générerait normalement des résultats de recherche basés sur « cow », comme chez le mammifère. Mais BERT considère le contexte de la phrase entière. Dans ce cas, on en déduirait que la vache en question est en réalité un type de bar rayé en raison de la présence du verbe « fishing » (pêcher).

BERT en action

Image reproduite avec l’aimable autorisation de Google

Google signale que BERT intervient actuellement dans environ 10 % des requêtes. Ce nombre augmentera à mesure que de plus en plus d’utilisateurs adopteront la recherche vocale ou s’habitueront à effectuer des recherches sur Google au moyen de phrases complètes plutôt que de mots-clés. Il n’y a actuellement aucun moyen d’optimiser spécifiquement pour BERT, mais vous êtes probablement bien préparé si vous optimisez déjà en fonction de la recherche vocale. Cela illustre encore une fois pourquoi les professionnels du marketing devraient adapter le contenu en fonction d’utilisateurs plutôt que de robots.

Qui va là ?! Le mode incognito prend de l’expansion

Google a annoncé que le mode incognito (généralement présent dans les navigateurs autonomes) serait mis à la disposition des utilisateurs pour qu’ils dissimulent leurs activités personnelles dans Maps, YouTube et l’Assistant. Pourquoi ? Parce que le suivi et la monétisation des données à caractère personnel continuent de préoccuper gravement les consommateurs. En outre, le moteur de recherche avancé DuckDuckGo gagne une part de marché importante en promettant de ne jamais suivre les données des utilisateurs.

Les professionnels du marketing de référencement local bénéficieront d’une expérience cartographique non personnalisée. Si, par exemple, vous souhaitez analyser de manière impartiale l’apparence de vos annonces pour l’utilisateur moyen, vous pouvez désormais utiliser le nouveau mode de navigation privée de Maps pour masquer l’apparence d’une recherche normale, c’est-à-dire, en supprimant les biais qu’introduit votre historique de recherche.

Google permet que les commandes en ligne soient retirées des fiches locales

Google a ajouté des boutons « commander en ligne » à certaines inscriptions de restaurants plus tôt cette année, mais a maintenant ajouté un nouveau formulaire de contact pour les entreprises qui souhaitent supprimer ces boutons. Il y a un certain nombre de raisons pour lesquelles les restaurants ne souhaiteraient pas s’associer à des services de livraison tiers comme Uber Eats. Par exemple, de nombreux restaurateurs ne veulent pas réduire leur marge déjà faible pour compenser les livraisons effectuées par une autre entreprise.

Livreur à vélo d’Uber Eats vérifiant son téléphone

Il y a de plus un aspect important à prendre en compte, celui de la gestion de la réputation. Les restaurants, c’est bien normal, ne veulent pas que leur réputation soit liée à un service de livraison tiers sur lequel ils n’ont aucun contrôle. De nombreux utilisateurs ont publié des critiques négatives sur des restaurants en raison de mauvaises expériences avec le service de livraison, ce qui n’a souvent rien à voir avec le restaurant lui-même.

Vous souhaitez utiliser ce nouveau formulaire de contact pour supprimer le bouton de commande de vos inscriptions ? Vous le trouverez ici.

Google demande aux utilisateurs de prendre des photos de votre entreprise

Les entreprises commenceront probablement à voir apparaître un afflux de photos générées par les utilisateurs dans leurs inscriptions, car Google demande maintenant des photos de la même manière qu’il demande des commentaires. C’est probablement une tentative de booster sa nouvelle fonctionnalité qui permet aux utilisateurs de rechercher des entreprises locales au moyen d’images.

Vous remarquerez qu’il y a une nouvelle mise en page pour mobile pour cette raison précise : une interface image complète le pack de 3 pour les recherches de mots-clés locales, affichant des résultats locaux basés sur des images correspondant à la requête. Les entreprises locales auront besoin de plusieurs images pour chaque catégorie de produit. Cela signifie que le moment est bien choisi pour vous de faire appel à un photographe professionnel, de mettre à jour vos photos et même d’envisager de faire des photos à 360 degrés pour des visites virtuelles.

Vous voulez savoir comment tirer votre épingle du jeu dans l’univers du référencement local ? Vous voulez le faire de manière à générer un retour sur investissement mesurable ? Eh bien, cela se trouve être notre spécialité. Contactez DAC aujourd’hui même.