Tour d’horizon LPM — Mai 2019

Tour d’horizon LPM — Mai 2019
mardi, juin 04, 2019
Zoran Dobrijevic

Au cours du mois dernier, Google a apporté un certain nombre de modifications à ses pages de résultats de moteur de recherche (SERP). Elles ont été intégrées commodément, de sorte que la plupart des utilisateurs n’auront aucun problème à les adopter — plusieurs ne remarqueront même pas que les choses n’ont pas toujours été comme cela. Bien que les changements soient transparents, ils continueront d’avoir un impact important sur la manière dont les utilisateurs interagissent avec les résultats de leurs recherches. En tant que spécialiste du marketing, il est essentiel que vous alliez au-devant de ces changements. Voici ce que vous devez savoir sur les derniers développements en matière de référencement local :

Google Trips débarque sur les ordinateurs de bureau, alors que les tableaux de prix des hôtels s’ajoutent aux SERP

Après le lancement de Google Flights en 2011 et de Google Hôtels en mars, Google annonce maintenant l’arrivée de l’application mobile Google Trips dans les ordinateurs de bureau. Google continue également de modifier le panneau de connaissances des hôtels. La dernière modification est l’ajout du tableau de tarification des hôtels à la page de résultats, en plus du panneau de connaissances d’un emplacement et des hôtels Google.

Tableau Google des prix de l’hôtel

Google prévoit d’unifier toutes ses plateformes, telles que la Recherche Google, les Cartes, les Hôtels et les Voyages, afin offrir une expérience holistique de planification de voyage. Compte tenu de la surabondance de ressources auxquelles Google peut s’abreuver, cela pourrait causer d’énormes problèmes aux sites Web de voyages concurrents tels qu’Orbitz et Kayak. Google a également annoncé son intention de présenter des articles de voyage et d’ajouter des fonctionnalités supplémentaires à mesure que Voyages (Trips) se déploie sur le bureau. Puisque la plateforme entend couvrir tous les aspects de la planification de voyages plutôt que de se limiter aux réservations, Google pourrait devenir un autre monopole de fait, simplement en tirant parti de ses plateformes de recherche existantes.

Les hôtels ont déjà eu maille à partir avec plusieurs de ces nouvelles fonctionnalités de Google, celles-là ayant créé un environnement hostile où les hôtels doivent « payer pour jouer ». Les marques misent souvent sur des noms et marques rivales et, comme tous les hôtels sont en concurrence sur les mêmes recherches Google, il leur devient de plus en plus difficile de gagner au jeu du référencement organique.

Google intègre des favicônes (ou favoricônes ; de « favicons » en anglais) à tous les résultats de recherche et les met à l’essai pour Google Maps

Vous n’avez peut-être jamais entendu le mot « favicône » auparavant (je me souviens avoir dû effectuer une recherche la première fois que je l’ai vu), mais vous en avez certainement vu. Une favicône est la petite image que vous voyez à côté de l’URL d’un site Web. C’est également l’image que vous voyez lorsque vous marquez une page sur un ordinateur de bureau ou un téléphone portable.

DAC favicône

Google ajoute maintenant ces images aux pages de résultats de recherche (SERP). Cela signifie que les utilisateurs vont reconnaître la favicône et être en mesure d’identifier rapidement la source de leurs résultats. L’identification de la marque aura davantage d’impact sur les consommateurs, car les utilisateurs iront vers les logos de marques de confiance. Cela est particulièrement vrai dans le cas des résultats d’actualités et les autres recherches pour lesquelles l’utilisateur a déjà une source privilégiée.

Google a également modifié légèrement les résultats de ses annonces, en lien avec l’arrivée des favicônes. Au lieu du texte en vert et du logo de l’annonce situés sous le lien bleu, les annonces afficheront désormais au côté des résultats du texte standard en noir avec une favicône « publicitaire ». Le changement de couleur rend les publicités moins évidentes, mais si les utilisateurs s’habituent à repérer des favicônes dans leurs résultats, le favicône « publicitaire » pourra fort bien devenir aussi reconnaissable que le texte vert du passé.

De plus, Google met à l’essai des icônes d’épinglettes de marque dans Google Maps. Cela n’a été qu’un test mineur, vu par peu d’utilisateurs, mais étant donné l’introduction des favicônes dans les SERP, il est probable que Google s’y remettra bientôt dans Maps.

Google ajoute la possibilité de commander de la nourriture directement à partir des résultats de recherche

Pour les restaurants déjà jumelés à des services tels que DoorDash, Postmates, Delivery.com, etc., Google facilite encore davantage la commande en ligne pour les utilisateurs. Un nouveau bouton « Commander maintenant » permet aux utilisateurs de commander de la nourriture sans jamais quitter le SERP. Les utilisateurs ont également la possibilité de commander des aliments avec la voix en disant « Hé Google, commandez des plats au [restaurant] ».

C’est une excellente nouvelle pour les restaurants qui utilisent déjà les services de commandes tiers partenaires de Google. Cependant, pour ceux qui exploitent eux-mêmes un service de commandes ou qui n’est pas partenaire Google, cela leur aura retiré un avantage concurrentiel.

Google donne par défaut la priorité d’indexation au mobile pour les nouveaux sites Web

La répartition mobile/poste de travail s’est stabilisée à 60 % et 40 % environ et Google est passé à l’indexation « mobile en premier » par défaut pour tous les nouveaux sites Web. Google a indiqué que la raison de ce changement est le fait que la plupart des nouveaux sites Web sont généralement conçus et construits autour du mobile.

Google lance « Calljoy » pour aider les entreprises au volume d’appels élevé

Dans les actualités non liées au SERP, un nouveau produit est en cours de déploiement dans la zone 120 de Google, appelé « CallJoy ». CallJoy est une offre logicielle de type Saas (logiciel-service) d’agent virtuel qui répond aux appels, filtre les appels indésirables et aide les consommateurs à atteindre leurs objectifs (s’informer des heures d’ouverture, commander de la nourriture, faire des réservations, etc.). Cette offre de Google est une solution possible pour les établissements aux prises avec des volumes élevés d’appels.

CallJoy et Google Duplex rendent de moins en moins probable que les ceux qui communiquent par téléphone soient des personnes en chair et en os. Alors que de nombreux clients se plaignent de devoir parler à une machine, une fois que celles-ci seront omniprésentes tant du point de vue fournisseur que client, le seul moment où ces derniers auront besoin d’appeler eux-mêmes sera pour résoudre des problèmes complexes ou liés à la sécurité. Et peut-être bien lorsque vous tentez d’annuler votre abonnement de câblodistributeur et/ou fournisseur de services Internet.

Vous avez besoin de conseils pour optimiser vos inscriptions d’entreprise ? Contactez DAC !