Apple est-il en train de préparer son propre moteur de recherche ?

Apple est-il en train de préparer son propre moteur de recherche ?

mardi, septembre 01, 2020
Jenna Watson

Parfois, les rumeurs sont plus intéressantes que la vérité et la rumeur actuelle l’est tout particulièrement. : Apple pourrait tenter de lancer un moteur de recherche, ce qui pourrait changer la donne. Bien qu’il ne s’agisse actuellement que d’une simple rumeur, plusieurs éléments nous font dire cela :

  1. Apple a publié plusieurs offres d’emplois pour les postes relatifs à la recherche en ligne, notamment en IA, en machine learning et en traitement du langage naturel, éléments qui sont tous clés dans le développement d’un moteur de recherche performant.
  2. Apple a également mis à jour le mois dernier sa page A propos d’Applebot, comprenant des éléments proches de ceux présentés dans le Webmasters forum de Google, tels que les règles pour les fichiers robots.txt, les règles d’indexation personnalisées, et certains des éléments pris en compte dans l’indexation.

Pourquoi est-ce important ?

En août 2020, Safari est le navigateur mobile le plus utilisé (aux États-Unis), tandis que Chrome arrive en deuxième position. Apple n’est donc pas en train de « gagner » la compétition sur mobile ? Eh bien, pas entièrement. Google et Apple ont une relation qui fait de Google le moteur de recherche par défaut sur les iPhones. Cela signifie que, à moins que les utilisateurs d’iPhone ne modifient manuellement leurs paramètres de recherche par défaut, Google est le principal moteur que les gens utilisent pour effectuer des recherches sur leur iPhone. À cet égard, Apple est « perdant ».

Apple moteur de recherche Spotlight

Mais en prenant compte le fait que la fonction de recherche intégrée Spotlight d’Apple semble entièrement contourner Google, ceci indique qu’Apple prend ses initiatives de recherche au sérieux. Si la fonction Spotlight Search aide les utilisateurs à trouver des applications ou des fichiers, elle les aide également à effectuer des recherches sur le web et peut inclure les résultats de Google Search. Les récentes mises à jour d’iOS et d’iPadOS ont démontré que Spotlight Search peut renvoyer des articles ou des pages spécifiques, permettant aux utilisateurs de naviguer directement vers ce contenu – et de contourner entièrement la fonction de recherche Google. Une bataille pour la domination des moteurs de recherche entre Google et Apple pourrait bouleverser le monde de la recherche tel que nous le connaissons aujourd’hui.

Comment Apple (et même Google) pourrait en bénéficier

Tout d’abord, avec son propre moteur de recherche, Apple pourrait efficacement tirer parti de l’apprentissage fédéré (en anglais : federated learning), c’est-à-dire de l’apprentissage automatique qui se concentre sur le comportement de l’utilisateur et surtout qui se produit entièrement sur un appareil. Cela permettrait de mettre en place des modèles d’apprentissage performant sans les problèmes de confidentialité des autres méthodes de machine learning qui envoient les données de l’utilisateur vers un serveur externe.

Nous savons tous qu’Apple a été à l’avant-garde de la discussion sur la vie privée, avec ses mises à jour de ITP2(dot) centrées sur la suppression de certaines des principales préoccupations en matière de vie privée telles que le suivi du comportement des internautes sur plusieurs plates-formes et plusieurs appareils. Google ne serait pas en mesure de le faire car il est un partenaire payant sur les appareils iOS et ne partage pas l’avantage d’Apple de gérer l’apprentissage fédéré. Le moteur de recherche d’Apple pourrait devenir le « moteur de protection de la vie privée » des utilisateurs, remplaçant ainsi les plus petits moteurs qui se positionnent comme étant plus respectueux de la vie privée, comme DuckDuckGo ou Qwant.

Loupe sur une fenêtre d’un navigateur.

Le deuxième avantage, plus évident pour Apple, est de challenger la domination de Google. Comme le sait toute équipe SEO : toujours optimiser les sites Internet pour Google car c’est le moteur leader. Tous les autres moteurs bénéficient également de ces optimisations, car ils suivent les avancées technologiques de Google. Apple gagne du terrain dans de très nombreux domaines ; s’il parvient à supplanter Google dans la recherche, il augmentera encore sa part de marché.

À première vue, il semblerait que Google ne soit pas avantagé si Apple lançait un moteur de recherche. Mais il n’y a pas que des mauvais côtés. Pour commencer, Google ne devrait certainement plus payer Apple pour être le moteur de recherche sur iPhone. De plus, si Apple devient un moteur de recherche clé, ceci aiderait Google dans sa défense contre les accusations de concurrence déloyale qui ne cessent de s’accumuler contre lui. En clair, Google pourrait pointer du doigt Apple en disant : « Regardez, il n’y a pas que nous ! »

Que devraient faire les spécialistes du marketing digital maintenant ?

En bref, pas grand-chose. Pour l’instant, il suffit d’être conscient que ceci pourrait (potentiellement) se produire et de consulter les informations qu’Apple a publiées jusqu’à présent sur sa page About Applebot. Le niveau est extrêmement élevé et il n’y a rien de révolutionnaire là-dedans, mais les mises à jour continueront très probablement à y être publiées avant d’être reprises ailleurs.

Vous pouvez également vérifier si la fréquence d’exploration d’Applebot a augmenté sur votre ou vos sites en consultant les vos serveurs. Une recherche rapide dans les logs de votre serveur pour « Applebot » vous permettra de voir la fréquence d’exploration de votre contenu a augmenté.

Une fois que nous saurons exactement comment le moteur Apple fonctionnera, il faudra bien sûr s’assurer que votre agence ou équipe de référencement optimise vos sites Internet pour Apple ainsi que pour Google. Après tout, il pourrait y avoir des différences importantes entre leurs critères de ranking. Pour l’instant, cependant, contentons-nous de veiller en attendant la suite.