Tour d’horizon LPM – Avril 2019

Tour d’horizon LPM – Avril 2019

jeudi, mai 16, 2019
Zoran Dobrijevic

Ce mois-ci, Google a apporté des mises à jour majeures au pack local, à Google Mon entreprise (GMB) et à Google Posts. On se saurait ignorer ces modifications, car elles jouent un rôle fondamental dans le fonctionnement de Google. Que vous soyez un restaurant, un nettoyeur à sec, une boîte de nuit ou tout autre type d’entreprise, ces changements vous affecteront, vous et votre entreprise.

Des extensions dans les résultats du pack local

Lorsque vous obtenez des résultats dans le Pack local de trois, vous obtenez toujours le nom de l’entreprise, une image, son score d’évaluation et ses coordonnées. Il existe maintenant une couche d’informations supplémentaire dans cet espace de recherche précieux.

Des « extensions » ont été ajoutées à certains résultats, fournissant des bribes d’information supplémentaires sur votre entreprise. Ces infos sont extraites lorsqu’une requête correspond à un composant d’une info potentielle. L’extrait en gras peut être un composant de la requête de recherche ou un synonyme.

Google search results

Il existe quatre sources à partir desquelles ces infos peuvent être extraites. Chacune vient avec sa propre icône indiquant son origine.

  1. Mentions d’évaluation : En raison du nombre élevé d’avis et de l’utilisation de mot-clés, les mentions d’avis constituent la source la plus courante. Rendre des avis immédiatement visibles aux utilisateurs peut les inciter à cliquer sur vos inscriptions GMB. Le fait de répondre aux commentaires incitera les clients à laisser des commentaires plus détaillés au fur et à mesure qu’ils sentent que quelqu’un les lit et que leurs efforts font une différence.
  2. Mentions de sites Web : Tout particulièrement lorsqu’il est question de nouveaux établissements n’ayant pas encore reçu un grand nombre de commentaires, c’est aux propriétaires d’entreprise de générer leur propre contenu d’extension. Il est important d’avoir une structure de liens interne solide afin que le bot associe vos pages locales et que ces pages comportent différentes variantes de mot-clés.
  3. En vente ici : les étiquettes « En vente ici » apparaissent dans le pack de cartes géographiques après que les utilisateurs de Google Maps ont visité votre position et ont été invités à répondre à des questions. Il n’existe aucun moyen de contrôler cette extension potentielle, mais c’est un moyen de faire en sorte que même les clients qui ne prennent pas le temps de laisser des commentaires peuvent générer du contenu pour votre profil.
  4. Mentions Google Post: Les mentions Google Post sont visibles dans le pack de cartes et dans le localisateur lorsqu’une requête de recherche correspond au contenu dans une publication Google Post. Cela donnera plus de visibilité à vos publications et augmentera votre CTR. N’importe quel Google Post contenant des mots-clés peut être utilisé pour l’extension, même ceux ayant plus de sept jours et qui ne sont plus actifs. En outre, cliquer sur ce type d’extrait d’info dans le pack local affiche l’intégralité de l’article sous « En rapport avec votre recherche ». Cela sera particulièrement utile lorsqu’un message est lié à une promotion ou à un événement en cours.

Google lance la création d’événements publics

Google Maps offre actuellement aux utilisateurs la possibilité de créer des événements publics dans une entreprise ou un emplacement spécifique. Cette nouvelle possibilité d’ajouter un événement via l’onglet Contribuer de l’application Google Maps sur Android est désormais opérationnelle. Auparavant, vous ne pouviez que répondre aux questions et ajouter des images et des commentaires à partir de cet onglet. Notez que ceci est uniquement disponible pour l’application Google Maps pour Android.

Pendant le processus de configuration, vous pouvez ajouter un « Nom de l’événement », marquer l’emplacement et ajouter une heure et une date. Il est également possible de donner à l’événement une description, un en-tête d’image et même de libeller les tenants et aboutissants de l’événement.

Avec les Publications Google (Posts), la possibilité de suivre des entreprises et maintenant la création d’événements, il semble que Google se prépare à défier Facebook en tant que plateforme permettant de rester à jour avec les entreprises. Facebook reste l’une des plateformes les plus populaires pour l’organisation d’événements, mais pour les petites entreprises, regrouper les événements publics avec leurs inscriptions Google Maps existantes constitue un moyen plus simple de promouvoir sans diviser leur public.

Éditeur de produits GMB et catalogue de produits GMB

Ce mois-ci, une version bêta limitée a été créée pour permettre aux petits détaillants de télécharger directement des produits sur leurs fiches descriptives Google. L’éditeur de produits permet aux marchands de présenter leurs produits et de stimuler les interactions des consommateurs. L’éditeur de produits s’adresse aux petites et moyennes entreprises. Les grandes chaînes peuvent fournir des données sur les produits qu’elles vendent et leur disponibilité via des annonces d’inventaire local.

Les propriétaires d’entreprise peuvent ajouter leurs produits via l’onglet Produits (Bêta) de leur tableau de bord GMB. Cela ne sera disponible que si vous faites partie de la version bêta, mais il est bon d’être au courant de cette fonctionnalité au début, au cas où elle deviendrait omniprésente à l’avenir.

Noms abrégés GMB

Google a amorcé le lancement de la fonction « Noms abrégés », qui permet aux entreprises de créer une URL abrégée personnalisée pouvant être utilisée pour un accès facile à leur profil sur Google. Les clients doivent taper au format « g.page/[nompersonnalisé] » pour accéder directement au profil d’une entreprise.

Les entreprises pourront modifier leur nom abrégé, mais la fréquence des modifications sera limitée. L’interface GMB encouragera une entreprise à réclamer et à partager cette URL abrégée là où cela sera pertinent.

Local listing on Google

Les possibilités d’utilisation de ces URL sont actuellement limitées, mais Google a déjà offert quelques exemples de l’utilité de ces URL abrégées. On a démontré que ce processus pouvait rendre les liens vers des commentaires très courts, et qu’on pourrait même s’en servir comme mention à mettre au bas des reçus.

Il existe une nouvelle page d’aide où Google explique comment créer un nom abrégé et comment les utilisateurs et les propriétaires d’entreprise peuvent « marquer un nom pour des problèmes d’emprunt d’identité ou de contenu faux, offensant ou inapproprié, ou de pourriels ».

Vous souhaitez faire une meilleure gestion de la présence locale de votre entreprise ? Contactez DAC : nous pouvons vous aider !