Faites gonfler vos taux d’ouverture de courriels avec ces conseils de ligne d’objet

Faites gonfler vos taux d’ouverture de courriels avec ces conseils de ligne d’objet
mardi, novembre 05, 2019
Courtney Hardwick

Saviez-vous que le nombre total de courriels d’affaires et grand public envoyés et reçus par jour dépassera les 293 milliards en 2019 et devrait atteindre plus de 347 milliards d’ici 2023 ? Il y a de fortes chances qu’une forte proportion de ces courriels ne soient jamais ouverts.

Qu’il s’agisse d’un bulletin d’information, d’une nouvelle, d’une offre ou d’une invitation à un événement, votre ligne d’objet est sans doute la partie la plus importante de tout courriel que vous expédiez. Selon Convince & Convert, 35 % des destinataires ouvrent leurs courriels uniquement sur la base de l’objet.

Alors, comment rédiger des lignes d’objet qui transmettent votre message tout en captant l’intérêt de vos destinataires et les amenant à cliquer pour ouvrir ? Nous vous offrons quelques conseils à mettre en œuvre lorsque vous élaborerez votre prochaine campagne de marketing par courriel :

  1. Gardez les choses simples

    Selon votre public cible, il peut être important de recourir au jargon technique de votre secteur d’activité, mais en général, la ligne objet n’est pas l’endroit idéal. Si la ligne d’objet est trop technique, elle risque de passer au-dessus de la tête de certains destinataires : ils passeront simplement sur votre courrier électronique et iront au suivant. Exactement ce que vous ne voulez pas !

    Pour que la ligne d’objet demeure légère et informative, envisagez les approches suivantes :

    • Utilisez l’humour (si cela est approprié) : Qui n’aime pas esquisser un sourire en s’attaquant à sa boîte de réception ? Prenez cet exemple de Groupon : « Des offres qui font notre fierté (contrairement à notre neveu Steve) ».
    • Faites-en une liste : Les chiffres ont tendance à attirer l’attention des gens et à attiser leur curiosité. Par exemple, si vous faites la promotion d’un webinaire, introduisez dans l’objet quelque chose comme : « 5 façons d’améliorer l’UX de votre site Web ».
    • Posez une question : Ciblez les bonnes personnes avec une demande qui suscite leur intérêt. Par exemple, envoyez-leur une offre avec comme objet : « Avez-vous réclamé votre rabais de 20 % ? »
  2. Restez positif : faites un choix de mots stratégique

    Comme il n’y a pas beaucoup d’espace pour faire passer votre message, chaque mot compte — et vous avez tout intérêt à choisir des mots qui font appel aux émotions des destinataires. Si vous faites la promotion d’un nouveau livre blanc ou si vous souhaitez que les internautes s’inscrivent à un webinaire, recourez au fameux « FOMO » (« Fear Of Missing Out »), c’est-à-dire, l’anxiété de ratage, ou la peur de rater une nouvelle ou un événement.

    Communiquez l’engouement et l’exclusivité avec des mots positifs tels que :

    • Alerte
    • Disponible
    • Nouveau
    • Nous vous présentons

    Créez un sentiment d’urgence avec des mots et des phrases comme :

    • Aujourd’hui seulement
    • Maintenant
    • Avant qu’il n’en reste plus
    • Expire bientôt

    Plusieurs études ont tenté de cibler les mots-clés de la ligne d’objet les plus performants, mais, de fait, les mots qui vous conviendront le mieux dépendent de votre secteur d’activité, de votre public cible et du but de votre campagne. Surtout, votre ligne d’objet doit décrire avec précision ce que les utilisateurs vont y trouver ouvrez le courriel. Essayez donc d’être informatif et descriptif, et faites montre d’un peu de personnalité.

  3. Ménagez les détails

    La ligne d’objet n’est pas l’endroit pour entrer dans tous les détails. Vous voulez simplement qu’elle attire l’attention du destinataire et l’intrigue suffisamment pour qu’il veuille l’ouvrir et en apprendre davantage. Si vous donnez tout dans la ligne d’objet, vos taux d’ouverture s’effondreront.

    La brièveté est également importante sur le plan technique. En ce qui a trait aux appareils mobiles en particulier, assurez-vous que les parties les plus importantes ne se trouvent pas tronquées. La plupart des lignes d’objet n’ont pas à comporter plus de 50 caractères ; si vous pouvez faire passer votre message en 20 à 40 caractères, c’est encore mieux.

  4. Pensez à utiliser des émoticônes (avec parcimonie)

    Des études ont montré que les émoticônes peuvent augmenter votre taux d’ouverture, mais cela dépend d’un certain nombre de facteurs. Prenez en compte votre groupe démographique cible (la génération Y réagit plus favorablement aux émoticônes que la génération X) et votre secteur (les entreprises de vente au détail et de l’accueil offriront probablement plus de marge de manœuvre que les entreprises de finance ou d’assurance).

    Top 15 emojis by subject line appearances Source: MailChimp’s Most Popular Subject Line Emojis

    Les émoticônes peuvent contribuer à ce que votre courriel se démarque dans un océan de lignes d’objet ne contenant que du texte. Lorsque les destinataires parcourent leur boîte de réception, leurs yeux seront naturellement attirés par quelque chose de coloré et qui sort de l’ordinaire. Mais n’en faites pas trop.

  5. Personnalisez le message

    Tout le monde aime se sentir spécial. C’est pourquoi un peu de personnalisation peut aller très loin. Essayez d’attirer l’attention de votre destinataire en incorporant les éléments suivants dans la ligne d’objet de votre courriel :

    • Prénom: l’utilisation du prénom de votre lecteur dans l’objet de votre courriel peut le valoriser.
    • Lieu: les invitations à des événements doivent en particulier être envoyées aux destinataires suffisamment proches pour pouvoir y assister.
    • Centres d’intérêt: la segmentation de vos campagnes de courriels et le ciblage de votre contenu constituent une utilisation judicieuse des ressources. Après tout, vous ne voulez pas que les gens se désabonnent à cause que vous leur envoyez trop de courriels qui ne les intéressent pas.
  6. Testez, testez, testez

    La rédaction d’objets de courriels n’est pas différente de tout autre type d’écriture, en ce sens que vous devez les réviser. Il existe un certain nombre d’analyseurs de ligne de sujet tels que subjectline.com, le l’évaluateur d’objets de courriels de Net Atlantic, et le testeur de lignes d’objet de courriels (Email Subject Line Tester) de CoSchedule qui peut vous aider à mieux comprendre comment optimiser vos lignes d’objet.

    Chaque campagne de courriels recèle de nombreuses informations sur ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas. Ces données sont exactement ce dont vous avez besoin pour personnaliser votre prochaine campagne. Vous connaissez votre public cible mieux que quiconque, utilisez donc ces connaissances à bon escient et commencez à créer des lignes d’objet sur lesquelles vos lecteurs ne pourront s’empêcher de cliquer.

Vous recherchez un brin d’orientation stratégique pour vos campagnes de marketing par courriel ou pour votre présence numérique dans son ensemble ? Nous sommes là pour vous aider. Contactez-nous chez DAC dès aujourd’hui !