RE: Comment cesser d’envoyer des courriels épouvantables

RE: Comment cesser d’envoyer des courriels épouvantables
mardi, janvier 08, 2019
Orli Kessel

Combien de courriels avez-vous reçus aujourd’hui ? Cet après-midi ? Ou même au cours de la dernière heure ? Probablement plus que vous ne voulez en compter. Le rêve Boîte de réception zéro est définitivement mort.

Considérez ce qui suit :

  • Aujourd’hui, il y a 8 milliards d’utilisateurs de messagerie dans le monde.
  • Ce nombre devrait augmenter pour dépasser les 4,2 milliards d’ici la fin de l’année 2022.
  • Le trafic électronique mondial total était estimé à plus de 281 milliards de courriels par jour d’ici fin 2018.
  • Nous atteindrons plus de 333 milliards de courriels par jour d’ici la fin de 2022.

L’implication est claire : nous envoyons et recevons tous énormément de courriels. Mais comment pouvons-nous nous assurer d’envoyer des courriels que nos destinataires veulent réellement ouvrir et lire ? Nous vous avons pensé à vous. Voici nos meilleurs conseils pour que le contenu de vos courriels soit remarqué, lu et mène à l’action.

  1. Accrochez-les tôt

    Les lignes d’objet (bonnes et mauvaises) ont fait l’objet de discussions, de tests et de tergiversations sans fin depuis l’avènement du marketing par courriel. Mais pourquoi devrions-nous nous en préoccuper ? Combien de pouvoir une ligne d’objet a-t-elle réellement pour influer sur l’efficacité d’un courriel ou de son CTA ? Beaucoup, en fait : 35 % des destinataires de courrier électronique ouvrent un courrier électronique en fonction de la ligne d’objet.

    Gardant cela à l’esprit, il est utile de réfléchir longuement à votre phrasé, à votre formatage, ainsi qu’au ton emprunté. Prenez en compte ces cinq recommandations basées sur les données pour améliorer vos lignes d’objet (et, par extension, vos taux d’ouverture et conversions) :

  2. ♫ Say my name, say my name… ♫

    De temps en temps, nous aimons tous nous sentir un peu spéciaux, même lorsqu’il s’agit de manipuler quotidiennement des courriels. C’est pourquoi la solution « taille unique » fait rarement l’affaire à l’ère de la personnalisation du contenu. En fait, les courriels personnalisés atteignent un taux d’ouverture supérieur de 26 % en moyenne et les courriels personnalisés améliorent les taux de clic de 14 % en moyenne et les conversions de 10 %.

    Alors, que devriez-vous considérer comme première (deuxième et troisième) étape(s) pour personnaliser vos courriels ?

    • Devenez « personnel ». D’accord, cela est un peu évident : les courriels contenant le prénom du destinataire dans la ligne objet atteignent des taux de clic plus élevés que ceux qui ne l’ont pas.
    • Soyez dynamique. Utilisez du contenu dynamique pour présenter différents contenus à différents destinataires de votre courriel. Certains outils de messagerie vous permettent de créer différentes versions de votre courriel et de personnaliser chaque « vue » pour différents ensembles d’abonnés en fonction des informations dont vous disposez à leur sujet (sexe, âge, historique d’achats, emplacement, etc.).
    • Automatisez. Bien que les robots ne puissent jamais remplacer complètement les humains (enfin, nous aimons bien le penser…), il y a des choses qu’il vaut mieux laisser à l’automatisation. Lorsque votre utilisateur entreprend une action nécessitant une réponse ou une action rapide et simple, envisagez d’utiliser l’automatisation à base de déclencheurs pour lui envoyer un courriel, lui servir une publicité ou mettre à jour son profil. L’automatisation à base de déclencheur convient parfaitement à la logique IFTTT, par exemple : l’utilisateur effectue un achat & gt;> déclencheur & gt;> reçu électronique envoyé par courriel.
  3. Allez droit au but

    Selon le groupe Radicati, il y a eu 281 milliards de courriels grand public et professionnels envoyés chaque jour en 2018, et ce nombre ne devrait que croître. C’est beaucoup de bruit à travers lequel se faire entendre. Alors, comment pouvons-nous nous assurer qu’une fois que nous avons franchi l’étape Ouverture de courriel (wouhou !), la personne souhaitera réellement le lire et passer à l’action ?

    Voici quelques astuces :

    • Rendez-le facile à lire. Pensez en points, en petits paragraphes et soyez conscient des exigences de défilement limitées.
    • Répétez le CTA. Placez votre CTA (appel à l’action) au-dessus du pli (et avant vos points) pour donner au lecteur la possibilité d’agir, puis répétez-le à la fin du courriel pour lui rappeler ce qu’il doit faire.
    • Divisez pour vaincre. Utilisez des titres et du texte en gras, mais faites-le judicieusement. Aidez les lecteurs à comprendre ce qui est important en découpant les informations et en facilitant la dissociation conceptuelle.
  4. TESTEZ. TESTEZ. TESTEZ. Déployez.

    Une fois que votre courriel est prêt, l’étape suivante consiste à le tester. Nous savons déjà que 50 % des courriels sont ouverts sur un appareil mobile, mais nous voyons trop souvent des courriels qui ne sont pas optimisés pour ces appareils.

    Le meilleur moyen de vous assurer que votre communication par courriel fonctionne comme prévu est de tester, tester, tester… et tester à nouveau. Des outils tels que Mailchimp vous guideront dans le processus de test, en activant les affichages Mobile et Bureau, tout en soulignant les éventuels problèmes de pourriels et de formatage sur les navigateurs et les appareils.

    En guise d’alternative peu technique, vous pouvez tester votre courriel auprès d’un lot de collègues volontaires. Envoyez-leur une version avant la communication officielle. Si vous obtenez des rapports sur des polices et caractères bizarres, des liens rompus et des images pixellisées, il est préférable de les résoudre maintenant plutôt qu’après l’envoi du courriel à 5 000 destinataires (insérer sueurs froides ici).

Bien entendu, ces suggestions ne sont que le point de départ du processus de rédaction et d’envoi debons courriels de meilleure qualité. Si vous souhaitez savoir comment une solide stratégie de de marketing par courriel peut vous aider à faire progresser votre entreprise en 2019,nous prendrons plaisir à en discuter avec vous.