Filter By
COVID-19 Centre d’analyse Design Gestion de la présence locale Gestion de la relation client Médias numériques Nouvelles Perspectives stratégiques Référencement organique (SEO) Référencement payant (SEM) Stratégie de Contenu
Le numérique va vite. On va encore plus vite.
Abonnez-vous à notre infolettre mensuelle pour ne manquer aucun de nos nouveaux articles, vidéos, livres blancs, évènements, et bien d’autres. Vous pouvez vous désabonner quand vous le souhaitez. Pour plus d’informations, consultez notre politique de confidentialité.
Revue du Balado: 4 leçons à tirer de « cette révélation » du métavers

Revue du Balado: 4 leçons à tirer de « cette révélation » du métavers

Lundi, Décembre 20, 2021
Karen Thul

Le destin de l’avenir est-il hyper virtuel ? Si tout se met en place, un métavers émergent pourrait s’avérer être le tournant. Le concept de métavers n’est pas nouveau, mais il suscite un regain d’intérêt depuis que Facebook s’est rebaptisé Meta. Et Meta est très intéressé par le potentiel d’un métavers. L’association par défaut avec ce qui pourrait être la prochaine itération significative de l’internet est une bonne chose pour un certain milliardaire de la Silicon Valley.

D’où la question : à quoi ressemblera un métavers potentiel, et qui le contrôlera réellement ? Découvrez les normes qui définiront le métavers, les entités qui veulent l’influencer et ce que cela signifie pour les marques qui naviguent sur cette nouvelle frontière virtuelle.

  1. Le métavers est la dernière frontière numérique, et Facebook le sait

    Nous sommes sur la voie d’une nouvelle ère numérique. La vie virtuelle et la vie physique sont déjà liées, mais le métavers permet de passer à la vitesse supérieure. Mais d’abord, commençons par une définition : qu’est-ce que le métavers ?

    Le métavers est un cadre extensible, un autre monde numérique qui permet aux gens de vivre une expérience plutôt que de la consommer. Dans le métavers, des avatars virtuels interagissent en utilisant la réalité augmentée et la réalité virtuelle pour tout, de l’entraînement aux réunions en passant par les jeux – tout ce que les gens font dans le monde réel est adapté dans un espace numérique.

    Sommes-nous proches d’un métavers achevé ? Les travaux visant à soutenir un métavers se sont développés en arrière-plan bien avant son dévoilement au grand public. Dès les années 2000, des groupes ont élaboré des normes relatives aux mondes virtuels pour préparer le métavers. S’agit-il de l’équivalent pour 2021 des débuts d’Internet dans les années 1990 ? En quelque sorte. Il reste encore des années de travail pour réaliser un métavers interopérable capable d’immerger les utilisateurs à travers n’importe quel fournisseur, n’importe quelle plateforme et n’importe quel environnement.

    via GIPHY

    Maintenant, pour le gros éléphant bleu dans la pièce : l’entreprise anciennement connue sous le nom de Facebook s’appelle désormais Meta. Ce changement de marque en dit long sur la valeur attendue du métavers, surtout si l’on tient compte de l’empressement de Meta à revendiquer son nom et son intention de le revendiquer en premier. Il reste à voir si cela sera un succès, car le fait de revendiquer en premier ne garantit pas une influence dans un environnement qui n’est pas encore défini. Mais cela suggère qu’il y aura une réelle compétition pour l’influence sur le métavers.

  2. La réalité augmentée (RA) et la réalité virtuelle (RV) introduisent les expériences virtuelles au grand public

    Nous ne vivons pas dans un monde de gants tactiles et de combinaisons à capteurs à la Ready Player One… pas encore. Cependant, les technologies d’aujourd’hui vont préparer les bases de l’adoption du métavers. Les progrès de la RA et de la RV permettent déjà d’expérimenter de nouvelles façons d’intégrer des expériences virtuelles dans la vie de tous les jours, de la recherche d’images en RA de Google Lens aux galeries RV avec les expositions de la NFT. C’est cool ? Oui. Étrange ? Oui aussi.

    Marketing en réalité augmentée.Une main tenant un smartphone utilise une application de RA pour vérifier les informations.

    Compte tenu des technologies de RA et de RV dont nous disposons aujourd’hui, qu’est-ce qui nous fera progresser plus rapidement vers une expérience métavers ? La RV a certainement sa force dans l’immersion complète, mais il s’agit plus d’un événement que d’une expérience continue, et il y a des limites physiques à l’endroit et à la façon dont elle est utilisée. La RV est également une décision active, contrairement à la RA, qui, elle, prolonge numériquement les activités quotidiennes des utilisateurs. La souplesse de la RA pourrait en faire la méthode privilégiée pour s’engager dans les nouvelles expériences virtuelles à venir.

  3. L’argent fait tourner le métavers

    Lors de sa présentation en octobre, Mark Zuckerberg a clairement indiqué que le métavers allait ouvrir une toute nouvelle économie numérique aux créateurs (et à de nombreuses entreprises). La technologie nécessaire au fonctionnement du métavers nécessite des investissements importants. La capitalisation et la monétisation de cet espace sont donc des objectifs clairs.

    À quoi cela peut-il ressembler ? Le métavers est immatériel, ce qui signifie qu’il s’agit d’une plateforme idéale pour les services par abonnement. Si vous pensiez déjà que la gestion des services de diffusion était frustrante, prévoyez une monétisation de type « pourboire » pour les médias, les œuvres d’art et les objets virtuels – tout ce qui est duplicable dans le cyberespace. Sans parler de la concurrence pour les espaces publicitaires, que le métavers va certainement aborder de manière créative, lucrative et probablement exaspérante.

  4. La course pour être le maître du métavers ne fait que commencer

    Nous y avons déjà fait allusion, mais la concurrence pour influencer le métavers sera rude. Les technologies de pointe comme ce dernier se développent différemment des produits et services normaux. Une idée qui fonctionne pour les premiers adeptes peut faire un flop auprès du grand public (désolé, Google Glass); plusieurs démarrages et échecs font partie du processus. Les « gagnants » du métavers devront peaufiner leur fonctionnement en tant qu’interface et donner aux utilisateurs une véritable raison d’y être. Les fonctions sociales d’une société comme Meta pourraient ne pas être aussi attrayantes que celles d’un environnement de jeu proposé par des sociétés comme Activision.

    …le métavers est le moment où notre vie numérique a plus de valeur pour nous que notre vie physique.

    Shaan Puri, directeur principal des produits chez Twitch

    Les candidats au métavers auront des défis au-delà d’attirer la curiosité et l’intérêt. L’emmêlement continu de la vie virtuelle et personnelle survient à un moment de préoccupations accrues en matière de confidentialité, coïncidant avec une action réelle pour protéger la confidentialité (comme l’inévitable éradication des cookies tiers). Un métavers vaste, immersif et un intérêt accru pour la protection de la vie privée entreront en conflit à un moment donné. La confiance des internautes, si elle est réalisable, pourrait décider quelles entités réussissent dans le métavers en tant qu’acteurs principaux.

Comment les marques peuvent-elles se préparer à l’émergence du métavers ?

Le métavers ressemblant moins à une intrigue de science-fiction qu’à une fatalité, les marques devront répondre à de nouvelles questions pour faire face à cette évolution. Que deviendront les produits ou services d’une marque lorsqu’ils ne seront plus tangibles ? Comment les marques apportent-elles une valeur ajoutée à la vie de leur public dans un monde non physique ? Les parcours en ligne et hors ligne des clients seront intégrés comme jamais auparavant – et les marques doivent s’y préparer.

Il peut être difficile de se faire une idée de l’ampleur des changements qui pourraient survenir avec le métavers, mais c’est l’essence même de la transformation numérique. Faire place à l’innovation (et à de nombreux essais et erreurs) sera la voie à suivre pour les marques qui cherchent à générer de nouvelles sources de revenus et à engager les publics du métavers. En fin de compte, le métavers consiste à migrer la vie en ligne. L’existence d’un métavers, pour le meilleur ou pour le pire, dépend du fait que le virtuel a autant de sens que les alternatives de la vie réelle.

Écoutez l’épisode complet pour plus de prédictions sur les choses intrigantes et étranges à venir.

Inscrivez-vous à notre infolettre mensuelle pour prendre une longueur d’avance.
x
Recevez exclusivement des articles, des vidéos, des études, des invitations à des évènements et bien plus encore. Désinscrivez-vous à tout moment. Pour plus d’informations, voir notre Politique de Confidentialité.