Tout ce que vous devriez savoir à propos des fiches d’entreprises bilingues

Tout ce que vous devriez savoir à propos des fiches d’entreprises bilingues

mercredi, mars 24, 2021
Kim Marcil

Le Québec représente un défi particulier pour tout annonceur. Enclave française dans un pays majoritairement anglophone, ce qui fait la beauté et la richesse de notre belle province crée aussi des maux de têtes quand il s’agit d’élaborer du matériel marketing pour atteindre le plus grand nombre. Et c’est tout particulièrement le cas à Montréal qui est sans doute une des villes les plus bilingues au monde. Nous aidons plusieurs de nos clients majoritairement francophones à naviguer les eaux troubles de l’optimisation bilingues des fiches Google My Business (GMB) : bien que le français soit la langue à utiliser en priorité, comment s’assurer que nos fiches GMB fournissent la meilleure expérience possible à tous les clients, francophones et anglophones compris?

Dans une certaine mesure, c’est également une question que se pose Google, puisque depuis quelques années, l’entreprise se concentre de plus en plus sur les expériences consommateurs. Ainsi, le géant de la recherche ne se contente plus de collecter les informations pour ses fiches des entreprises mais va pêcher dans le contenu local généré par le commerce et ses clients (ex. avis, questions et réponses, modifications suggérées, etc.). C’est une bonne chose d’un point de vue consommateur, mais cela représente aussi un casse-tête pour les entreprises.

La langue utilisée pour les fiches locales dépend non seulement de la région où se trouve l’utilisateur, mais aussi du langage par défaut de son navigateur ainsi que du langage choisi par le commerce pour partager ses informations. Donc si vous gérez une entreprise dans une ville où les gens parlent couramment plusieurs langues, comme à Montréal ou nombreuses autres villes au Canada, ou bien si vous voulez juste aider les touristes qui pourraient rechercher vos services, comment devez-vous ajouter vos informations dans Google My Business (GMB) afin de créer la meilleure expérience pour vos clients? Étudions cela de plus près.

Google ne traduit pas tout automatiquement

Vous avez sans doute remarqué que toutes les sections de leurs fiches Google ne sont pas automatiquement traduites. Et quand elles le sont, la qualité des traductions est très inégale, entre les champs prédéfinis par Google et les champs où vous devez entrer les informations manuellement.

  • Lors de l’ajout de services, de catégories ou bien d’horaires, le commerce doit choisir parmi des listes d’options prédéfinies par Google. Ainsi, ces attributs sont automatiquement traduits quelle que soit la langue du navigateur de l’utilisateur.
  • Les champs à remplir manuellement, tels que les descriptions ou l’adresse, ne sont pas traduits automatiquement par défaut. Veuillez noter que Google proposera une adresse et si vous la sélectionnez, elle sera automatiquement traduite. Nous vous conseillons donc de le faire autant que possible.
  • Pour le contenu généré par les utilisateurs (UGC), tels que les avis ou bien les questions, Google ne traduit que ce qu’il est capable de reconnaitre. Et les traductions ne sont évidemment pas assurées d’être de bonne qualité puisque le moteur de recherche n’est pas toujours capable de détecter des subtilités comme le sarcasme ou bien l’ironie. Comme toujours, nous vous recommandons donc de répondre aux avis et aux questions dans la langue de l’utilisateur, pour maximiser son expérience. Bien que Google ne soit pas forcément capable de traduire ce type de contenu, GMB va s’assurer de présenter en premier les avis qui sont dans la langue de l’utilisateur.

Google My Business listing for a Simons department store

Les trois sections à privilégier

  1. La description de l’entreprise ✍️

    Dans ses descriptions, Google autorise une limite de 750 caractères. Si une description bilingue est primordiale pour votre entreprise, et que votre description est assez courte pour être dans les 2 langues, alors assurez-vous de mettre en premier la version dans la langue la plus parlée par vos clients. En effet, seule une partie des premiers caractères est présentée, les utilisateurs devant appuyer sur le bouton [PLUS] pour lire la suite. Et si vous n’êtes pas sûr de la meilleure pratique dans votre marché (à Montréal, il vaut sans doute mieux privilégier le français pour se plier aux règles locales), n’hésitez pas à faire un test A/B sur certaines de vos fiches.

  2. Les réponses aux avis et aux questions 💬

    Puisque le contenu généré par les utilisateurs est automatiquement traduit (bien que de manière inégale), il est important de répondre aux avis et autres questions dans le langage de l’utilisateur afin de leur offrir la meilleure expérience consommateur individuellement. Cependant, afin de vous assurer que réponses conservent leur sens une fois traduites, il pourrait être judicieux de tester les traductions avec Google Translate. Nous savons par exemple par expérience que le contenu français traduit en anglais est de bien meilleure qualité que ce qui est traduit de l’anglais vers le français.

  3. Le défi des Google Posts ✉️

    Nous prêchons l’importance d’utiliser les Google Posts à cause de l’impact qu’ils peuvent avoir sur votre fiche, mais il n’y a malheureusement aucun moyen d’ajouter une seconde langue lorsque vous en publiez un. Il faut aussi admettre que les posts n’offrent de toute manière que très peu de place pour le titre et la description, donc nous recommandons de dupliquer vos Google Posts et d’en publier un dans chaque langue que vous souhaitez utiliser. Les boutons d’appels à l’action par contre seront automatiquement traduits puisque ce sont des options offertes par GMB.

Révision, publication et… Nouvelle révision

Une fois que votre fiche GMB est publiée, n’oubliez pas d’aller voir comment elle se présente dans Google Maps et dans le moteur de recherche. Vous pouvez également rechercher votre fiche en utilisant plusieurs moteurs de recherches et plusieurs langues différentes. Cela peut sembler être beaucoup de travail, mais il ne faut pas oublier que GMB est non seulement un paramètre critique contribuant à un meilleur classement sur Google, mais c’est aussi un outil essentiel pour offrir la meilleure expérience possible à vos clients.

Télécharger notre aide-mémoire!

DAC's cheat sheet for bilingual listings on Google My Business

Pour les entreprises comptant beaucoup sur le tourisme ou situées dans des marchés bilingues comme Montréal, optimiser ses fiches GMB peut faire une vraie différence pour les clients. Pourquoi? Parce que cela permet non seulement de mieux s’adresser à son audience cible (littéralement), mais cela améliore aussi l’expérience consommateur de manière générale. Bien entendu, il ne faut pas oublier de garder ses fiches à jour et optimisées, un effort qui exige une attention constante, comme le fait de maintenir sa fiche Google Maps.

L’écosystème des fiches locales est constamment en évolution, avec Google qui essaie de manière régulière d’améliorer l’expérience pour tous les utilisateurs dans le but de se rapprocher le plus possible de leurs vraies intentions. Si vous n’êtes pas sûr de comment vous atteler à cette tâche, n’hésitez pas à nous contacter!

CONTACTEZ-NOUS