Marketing numérique 2020 : votre stratégie de référencement est-elle prête pour ces 4 développements ?

Marketing numérique 2020 : votre stratégie de référencement est-elle prête pour ces 4 développements ?

jeudi, décembre 05, 2019
Jane Sanderson

Si l’histoire a tendance à se répéter, cela devrait être facile de prévoir l’avenir, n’est-ce pas ? Eh bien, il n’en est pas de même en ce qui a trait au référencement. En effet, c’est là une discipline qui nous emmène toujours plus loin dans des territoires inexplorés avec chaque année qui passe. Parfois, notre meilleur jeu est de prendre exemple sur l’omniprésent géant de la recherche, notamment de tirer parti des outils qu’il met à la disposition des spécialistes du référencement, de ses mystérieuses mises à jour d’algorithmes et des modifications non annoncées des SERP (pages de résultats de recherche) qui nous arrivent fortuitement de temps à autre.

Alors, que nous réserve 2020 dans l’univers du référencement organique ? Consultons notre boule de cristal griffée Google et appliquons-nous à prédire l’imprévisible…

  1. Google deviendra l’internet (ou tentera de le faire)

    Il semble bien que l’objectif de tout géant du Web soit de réellement devenir l’internet. Google ne fait pas exception à la règle, et Facebook et Amazon ne possèdent pas l’un des avantages suivants : une offre presque illimitée de contenus de sites Web qui alimente et supporte son interface. C’est également une voix puissante qui dicte essentiellement comment les propriétaires de sites Web se comporteront en ligne.

    L’enseigne d’entrée au nouveau bâtiment de Google dans la région de South Lake Union au coucher du soleil.

    En 2019, Google a continué d’afficher de plus en plus de contenu tiers directement dans les SERP. En proposant les informations recherchées par les internautes sous forme d’extraits, de graphiques de connaissances, de zones de réponse, de vidéos et d’images, Google réduit progressivement le besoin pour ses utilisateurs de cliquer sur un site Web. Bien que cela puisse sembler désastreux, ce n’est pas la fin de la science du référencement. Après tout, si un utilisateur découvre (et achète) les produits ou services de votre marque en consultant les SERP de Google plutôt que votre site Web, ce lead ou cette vente ont-ils moins de valeur pour autant ? Bien sûr que non.

    En 2020, les référenceurs devront tenir compte des SERP de Google en plus de leurs propres sites Web pour établir leurs indicateurs de performance. En fait, Google facilite la chose en ajoutant plus de statistiques dans sa Console de recherche (Google Search Console) — produits, vidéos, fil d’Ariane, etc. —, et cela continuera à se développer. Le monitorage des impressions deviendra tout aussi important que l’observation l’achalandage organique d’un site, car les utilisateurs interagiront avec le contenu d’un site à la fois sur le site lui-même et « à distance » via Google.

  2. La vitesse de chargement des pages mobile deviendra critique

    Les téléphones intelligents continueront à être l’appareil de prédilection pour les internautes, en partie parce que Google pousse depuis longtemps les développeurs Web à améliorer la vitesse de chargement des pages, contribuant ainsi à alléger le principal grief des utilisateurs mobiles. La Console de recherche Google inclut depuis plusieurs années un rapport sur les problèmes liés aux appareils mobiles. En 2019, elle a également ajouté un rapport sur la vitesse de chargement des pages permettant d’identifier les pages les moins performantes pour chaque site Web.

    Rapport de vitesse sur mobile pour Google.com

    Lorsque Google diffuse ce type de renseignements et y fait porter notre attention, les équipes de développement n’ont d’autre choix que de proposer des expériences plus rapides sur tous les appareils. Autrement dit, lorsque Google dit « Sautez ! », nous n’avons d’autre choix que de demander « À quelle hauteur ? ». Bref, attendez-vous à ce que la vitesse de chargement des pages devienne un facteur de classement plus important en 2020.

  3. Les résultats de recherche vont s’améliorer grâce à BERT

    En octobre 2019, Google a ajouté le modèle linguistique BERT à son algorithme, en commençant par les États-Unis, et compte l’étendre à d’autres pays et langues tout au long de 2020. Ce modèle améliore la compréhension du moteur de recherche de l’intention qui se cache derrière des requêtes complexes ou ambiguës des utilisateurs. Cela aura un impact non seulement sur le type de contenu qui occupera une place prépondérante, mais également sur le type de « snippets » enrichis et d’extraits présentés.

    Exemple illustrant le modèle linguistique BERT de Google fournissant des résultats de recherche plus précis basés sur l’intention de l’utilisateur

    Les sites Web de haute qualité offrant un contenu détaillé (textes en page et schéma) sur leurs produits et services seront les gagnants ultimes de ce changement. BERT sert aux référenceurs un rappel opportun : ne présumez pas que votre contenu parle de lui-même à travers des photos, des vidéos ou du bon sens. Notre article sur le sujet indique clairement que la recherche en ligne ne sera plus jamais la même.

  4. Google à l’heure du E-A-F

    En 2019, Google nous a servi un quelques mises à jour touchant le cœur de son algorithme. Chacune de ces mises à jour a amélioré la compréhension qu’a le moteur de recherche du contenu du site Web afin qu’il puisse mieux diriger le trafic là où il doit aller. Les sites qui ont connu la plus grande volatilité en raison de ces changements avaient tendance à être liés à la finance ou à la médecine ; Google les tient à un standard plus élevé en raison de leur impact sur la vie des gens. Ces sites ont été entraînés dans des changements qui ne les visaient pas spécifiquement, mais visaient les sites Web en général.

    En 2020, les référenceurs doivent concentrer leur attention sur le « E-A-F » (Expertise-Autorité-Fiabilité). Pourquoi ? Voici : à mesure que Google continue à faire évoluer son algorithme principal, les sites Web qu’il considère comme ayant été créés par des experts — ceux qui jouissent de la plus grande autorité dans le domaine et suscitent la confiance d’autres personnes œuvrant dans le même domaine — seront sélectionnés pour répondre au mieux aux besoins des utilisateurs. Ce paradigme en trois parties va bien au-delà des technicités du référencement : tous les professionnels concernés par l’achalandage organique devront se concentrer davantage sur le contenu, la notoriété de la marque et les concurrents dans le domaine.

Voulez-vous viser plus haut ?

Qu’on pense à BERT, au E-A-F, ou au fait que Google « devienne littéralement l’internet », des changements sont en cours dans le monde complexe du référencement. Si vous comprenez et appliquez déjà les principes fondamentaux et que votre contenu passe la rampe, vous ne risquez pas de rester à la traîne d’ici 2020. Mais il y a une grande différence entre ne pas être laissé pour compte et se propulser activement vers l’avant. Si cette dernière option est votre objectif, nos experts en recherche en ligne sont prêts à vous aider.

ENTREZ EN CONTACT