Nos recommandations Local Presence Management (LPM) – Janvier 2019

Nos recommandations Local Presence Management (LPM) – Janvier 2019
mardi, février 05, 2019
Zoran Dobrijevic

En ce début d’année 2019, Google et d’autres acteurs du digital local ont apporté d’importantes évolutions à leurs services. Oublions donc le froid hivernal et examinons les dernières nouveautés en matière de recherche locale et de Gestion de la présence locale

  1. La version bêta de la fonctionnalité Produits arrive dans le tableau de bord Google My Business

    Un menu Produits a été ajouté au tableau de bord GMB sous forme bêta. Permettre aux petites entreprises d’ajouter manuellement des produits à leurs informations peut être utile pour toutes les entreprises qui souhaitent voir apparaître leurs produits dans la page de résultats Google mais qui n’ont pas la possibilité d’intégrer le flux de leurs produits via Google Merchant Center.

    La fonctionnalité Produits fonctionne exactement comme son équivalent dans les pages des secteurs de la restauration et des services. Mais il y existe une distinction notable : le nouveau « Stock d’inventaire » ne se trouve pas dans la même section « info » que les deux autres menus.

    Il est probable que les stocks de produits ajoutés apparaîtront également dans les notifications push, comme ils le sont actuellement pour les grands retailers. Avec une interface et un mode d’exécution similaires ayant déjà été implémentés pour les grands réseaux, cette mise à jour est probablement là pour durer, les TPE/PME devraient donc profiter de cette nouvelle fonctionnalité tout en pouvant prendre l’avantage sur leur concurrence locale – de la même manière que les entreprises ont un avantage sur leurs rivaux plus petits.

  2. Clap de fin pour le SMS de GMB

    Un changement majeur a été annoncé pour ceux qui utilisent la fonction de messagerie de GMB : l’architecture actuellement utilisée par Google pour la gestion des SMS, Allo, sera supprimée en avril. Après cela, la fonctionnalité de SMS dans GMB cessera de fonctionner. Jusqu’à la mise en place d’une nouvelle architecture SMS, le seul moyen pour une entreprise de continuer à recevoir des messages consistera à utiliser l’application GMB.

    Google pourrait mettre en œuvre une nouvelle architecture avant avril mais, dans le cas contraire, les entreprises devraient se préparer à effectuer la transition vers l’application GMB avant la cessation de l’activité Allo. Si vous êtes une entreprise qui utilise les SMS pour communiquer avec vos clients, vous ne voulez pas risquer de passer soudainement au silence radio quand Allo cessera d’emettre !

  3. DuckDuckGo bascule vers Apple Maps

    DuckDuckGo a annoncé qu’il adoptait le framework MapKit JS d’Apple pour les recherches réalisées sur ordinateur et sur mobile. Cela signifie que DuckDuckGo a désormais ses services de recherches de cartes et d’adresses supportés par Apple Maps plutôt que par OpenStreetMap.

    DuckDuckGo homepage

    Pour ceux qui ne le savent pas, DuckDuckGo est un concurrent de Google, qui a enregistré 9 milliards de recherches en 2018. Certes, DuckDuckGo est nettement plus petit que Google, mais DuckDuckGo n’enregistre pas de données utilisateurs, bloque tous les trackers de publicité et ne garde aucun historique. DuckDuckGo a gagné en part de marché dans l’industrie des moteurs de recherche du fait de nombreuses préoccupations émergentes relatives à la protection de la vie privée.

    Les annonces locales sur Apple ont immédiatement acquis plus de valeur avec ce transfert. Alors qu’Apple Maps dominait déjà l’environnement iOS, DuckDuckGo a gagné en popularité, année après année, du fait d’actualités quasi quotidiennes liées à des problèmes de sécurité et d’atteinte à la vie privée. Bien que DuckDuckGo demeure un petit acteur sur le marché des moteurs de recherche, il a conquis une base importante d’utilisateurs que de nombreuses entreprises ne peuvent rater. Si vous souhaitez atteindre vos clients partout où vous le pouvez, ignorer Apple Maps serait une erreur.

  4. Google Assistant sur Google Maps

    L’intérêt manifesté par Google pour la recherche vocale est clair car le géant cherche à intégrer Google Assistant dans tous ses produits. L’assistant dans Google Maps (sur iOS et Android) vous permettra désormais de contrôler la navigation, de répondre aux textes et de contrôler la musique. Bien que Google Assistant soit sur iOS depuis un certain temps, il était auparavant nécessaire difficile pour les utilisateurs d’utiliser cette fonctionnalité. Une difficulté que de nombreux utilisateurs ne dépassaient pas. Désormais, grâce à l’intégration directe dans Google Maps, Google montre qu’il essaie de faire en sorte que le plus grand nombre d’utilisateurs possible utilise la recherche vocale.

    Si votre entreprise n’a pas encore rendu les informations de ses points de vente adaptées pour la recherche vocale, le moment est venu d’agir. Assurez-vous de couvrir les principes fondamentaux, tels que la liste de toutes les commodités/attributs de chacun de vos points de vente et l’ajout d’une FAQ. Créant à la fois une meilleure expérience utilisateur, ces contenus supplémentaires permettront également aux moteurs de recherches vocales de vous trouver et de comprendre votre entreprise, produits et services.

  5. Les impressions indiquées par la Google Search Console (GSC) dégringolent

    Il y a eu un petit problème dans la Matrix Google ! Au cours de la dernière semaine de janvier, de nombreux utilisateurs ont vu leurs impressions dans la Google Search Console chuter de manière spectaculaire. La cause ? Pour ceux qui utilisent les codes UTM dans GMB, il semble que la GSC les interprête comme des URLs * canoniques *.

    Bien que ce problème (ou ce changement intentionnel ?) ne semble pas avoir beaucoup de sens, le principal avantage est que le volume de clics reste inchangé. Espérons que Google traitera rapidement ce problème ou annoncera que le changement a été prévu. En attendant, ne soyez pas effrayés par le volume de vos impressions affichés dans la Google Search Console : il vous suffit de comptabiliser les impressions de vos URL canoniques et de voir si les chiffres correspondent à vos attentes. Sinon, nous sommes d’accords, alors </ em> il sera peut-être temps de paniquer.

Le Local évolue constamment et il n’est pas toujours facile de garder une longueur d’avance, en particulier pour les entreprises au réseau eparpillé. Heureusement, nous disposons des outils, des techniques et du talent pour vous aider à générer une croissance significative et mesurable de chacun de vos points de vente. Tout commence par une conversation, alors contactez-nous dès aujourd’hui !