Récap du webinaire : Comment l’analyse sociale peut faire de vous un leader d’opinion

Récap du webinaire : Comment l’analyse sociale peut faire de vous un leader d’opinion

lundi, octobre 19, 2020
Lynn Duffy

J’ai récemment eu le plaisir de participer à la tournée mondiale virtuelle de NetBase Quid, où j’ai expliqué comment les entreprises peuvent tirer des enseignements précieux des plateformes d’analyse sociale.

Comme vous le savez peut-être, les cas d’utilisation des plates-formes d’analyse sociale impliquent généralement une partie ou la totalité des éléments suivants, tels qu’ils ont été expérimentés par DAC et soutenus par la recherche de Talkwalker sur « l’état mondial des relations publiques » :

  • Mesure
  • Rapport mensuel/maintenance
  • Analyse concurrentielle
  • Évaluation comparative
  • Développement de nouvelles affaires

Mais le gros titre ici est que vous ne faites qu’effleurer la surface si vous n’utilisez que l’analyse sociale et l’écoute sociale pour établir des bases de référence et surveiller les campagnes. Déployée correctement, cette technologie a un potentiel presque illimité pour capturer des données inestimables sur des sujets de niche et des tendances très localisées.

Plus important encore, elle peut révéler des idées qui défient la logique conventionnelle, créer des différenciateurs lucratifs et inspirer un leadership éclairé qui va parfois à contre-courant.

L’analyse sociale en tant que processus créatif

Demandez à n’importe quel concepteur ou rédacteur combien de temps vous y avez consacré, le processus de création finit généralement par ressembler à cela :

Illustration du processus créatif

Mais saviez-vous que l’utilisation d’outils d’analyse sociale aboutit souvent à une expérience similaire ? Pour commencer, il s’agit de comment vous utilisez des outils. Nous avons la chance de disposer d’un certain nombre d’outils et de ressources fondés sur la recherche que nous utilisons pour nous aider à définir et à exécuter des stratégies pour notre clientèle soucieuse de performance.

Dans ce spectre, nous combinons NetBase Quid, une plateforme de pointe en matière de consommation et d’intelligence marketing, avec d’autres sources analytiques afin de contribuer à la recherche, au développement de la personnalité, à la compréhension de la concurrence et à l’élaboration de stratégies. Le plus souvent, NetBase Quid est utilisé pour prouver ou réfuter les hypothèses que nous avons sur les conversations sociales de la marque. Ce sont ces moments « Ah-hah ! » qui apportent une nuance significative (et actionnable) aux stratégies numériques.

Mais parler, c’est bon marché, non ? Ce que vous voulez vraiment savoir, c’est comment la plateforme fonctionne en pratique. Dans notre présentation, Oubliez tout ce que vous savez… ou Pensez Vous savez : Comment l’analyse sociale peut faire de vous un leader d’opinion , il y avait trois exemples qui montraient comment DAC a utilisé l’analyse sociale pour :

  • Validez/prendre le pouls des besoins prioritaires des consommateurs dans le secteur de la restauration
  • Démontrer que les conversations B2B varient énormément selon le lieu (et expliquer pourquoi cela est important)
  • Montrer que les données sociales peuvent renverser même l’hypothèse la plus sûre

Les trois principes de l’analyse sociale

Si nous allons droit au but, l’analyse sociale peut se résumer à trois aspects fondamentaux :

  1. Observation

    Il s’agit de l’enjeu le plus important que vous puissiez obtenir. Ici, nous pouvons chercher à établir des bases de référence pour les clients et suivre les mouvements par rapport à ces bases lorsque les tactiques sont mises en œuvre sur le marché. Bien qu’il n’y ait pas toujours une réaction en 1:1, cela peut quand même constituer une partie importante de votre processus.

  2. Prendre le pouls

    Il s’agit de prendre le pouls de la situation pour comprendre s’il existe des tendances par thème ou par catégorie qui peuvent être intégrées dans les contenus et/ou les stratégies médiatiques. Comprendre l’évolution des tendances est important car cela aide les marques à être plus agiles en comprenant ce qui est important pour leur public et en pivotant (ou non) en conséquence.

  3. Exécution en connaissance de cause

    Il y a un dicton sur les suppositions, mais ce n’est pas celui auquel vous pensez. Nous nous tournons vers l’analyse sociale pour confirmer ou infirmer des hypothèses. Pour cela, nous nous tournons vers les mots de William Safire : « Ne jamais présumer que l’évidence est vraie ». DAC utilise les connaissances acquises grâce à l’analyse sociale pour confirmer ou infirmer des hypothèses, ainsi que pour nuancer les stratégies de nos clients, les campagnes médiatiques de performance, et les pièces de leadership de la pensée.

L’utilisation de l’analyse sociale vous aidera à aller au cœur de ce qui importe à votre public, à tirer parti d’informations spécifiques (par exemple, le lieu) pour mieux impliquer les acheteurs, à valider les résultats au lieu de se fier à des hypothèses et, en fin de compte, à raconter la bonne histoire au bon public au bon moment.

Vous voulez voir par vous-même ? Regardez la session complète ici (L’extrait de DAC commence à 67 : 43) ou passez directement à la interview sommaire.