SEO : 5 erreurs à éviter pour les retailers

SEO : 5 erreurs à éviter pour les retailers

lundi, juin 08, 2020
Brianna DiPanni
SEO

L’e-commerce continue de gagner en popularité dans le monde entier et cette croissance ne montre aucun signe de ralentissement. Selon eMarketer, il représentera 16,1 % des ventes retail mondiales en 2020, contre 14,1 % l’année dernière et 22 % d’ici 2023.

Bien qu’il permette de générer des visites à moindre coût, le SEO n’est pas toujours considéré comme un levier essentiel. Mais si l’on considère que Google est responsable de près de 75 % des recherches mondiales sur desktop et que les cinq premiers résultats naturels représentent 68 % de tous les clics sur la première page, un bon référencement naturel est essentiel.

Si vous commettez l’une des erreurs suivantes, vous faites plus de mal que de bien à votre activité. Mais il n’est pas nécessaire d’en informer le Hall of Shame : ces problèmes peuvent être résolus ! Voici les cinq erreurs de référencement les plus coûteuses commises par les sites e-commerce – et les moyens d’éviter ces erreurs préjudiciables sans effrayer les clients potentiels.

  1. Contenu de faible qualité

    Un contenu pertinent et unique est essentiel pour de bonnes performances en matière de référencement naturel. Encore une fois pour les retardataires : Un contenu pertinent et unique est critique pour une bonne performance de référencement ! Vous ne pouvez tout simplement pas miser sur le court terme avec Google. Vos titres ne sont pas uniques ? Le moteur de recherche le remarque. Vous pensiez pouvoir vous en tirer avec des pages en double ? Pas du tout. Lorsque vous essayez de vous vendre, évitez de vous répéter. Le fait d’avoir du contenu en double peut diviser la force de vos pages et, au bout du compte, amener ces mêmes pages à s’auto-concurrencer.

    Un acheteur sur Internet saisit les informations de sa carte de crédit à l'aide d’un clavier d’ordinateur Mac pour faire des achats en ligne

    Lorsque vous rédigez les titres des pages ou les descriptions de produits, tenez également compte du type de recherche par mot-clé que les gens tapent dans Google. Si vous ne tenez pas compte de ces données, vous pourriez facilement promouvoir un produit ou un service que personne ne recherche.

  2. Des descriptions de produits inadéquates ou manquantes

    Les descriptions de produits sont un atout souvent négligé dans votre arsenal et délaisser ces descriptions peut vous coûter cher. La rédaction d’un contenu optimisé est fondamentale pour obtenir un meilleur classement dans les moteurs de recherche, donc si vous n’avez aucun contenu, vous nuisez à votre stratégie SEO. Selon toute probabilité, moins vous avez de contenu, moins vous serez bien classé, ce qui signifie que moins de clients potentiels trouveront votre site web et cliqueront dessus.

    Créez des descriptions de produits uniques qui visent à aider les clients à prendre des décisions d’achat. Mais ne vous contentez pas de copier le contenu d’autres sites web, sinon vous risqueriez de faire l’objet de poursuites judiciaires. En outre, Google tentera d’identifier la source originale et de classer son site web à la place du vôtre.

    Meta data de la page produit Glenna Satchel sur le site de Vera Bradley

    Les données structurées sont également à prendre en compte. Intégrez les dans vos descriptions de produits et Google pourra analyser votre contenu beaucoup plus facilement. Le résultat ? Vous avez beaucoup plus de chances d’apparaître dans les pages de résultats grâce aux « Rich Snippets « . Les données structurées n’amélioreront pas à elles seules votre position moyenne, mais elles permettront à Google de mieux comprendre votre site – et les « Rich Snippets » sont un moyen d’obtenir la très convoitée « position zéro » sur Google.

  3. Mauvaise utilisation des mots-clés

    En cas de doute, suivez la règle d’or du référencement : lorsque ses internautes sont satisfaits, Google l’est aussi. Cela signifie qu’il n’y a pas d’utilisation en masse de mots-clés. Si vous n’optimisez votre site que pour un seul mot-clé, reconsidérez votre approche. Il existe de multiples façons de dire à Google que vous avez besoin de quelque chose. Pensez comme un client et faites votre propre recherche de mots-clés. Vous devriez également visiter d’autres sites qui vendent des produits comme le vôtre, ce qui pourrait vous donner des idées à intégrer dans votre contenu destiné aux clients.

  4. Des pages non optimisées sur mobile

    De nos jours, de nombreuses personnes font leurs achats grâce à leurs téléphones mobiles. En suivant cette logique, vous excluez une large clientèle si votre site web n’est pas adapté aux mobiles. Heureusement, il est de plus en plus évident que le SEO et le développement web sont deux choses qui se complètent parfaitement.

    Un designer UX maquette l’expérience de navigation sur mobile

    La plupart des moteurs de recherche préfèrent le responsive design, qui permet non seulement aux sites de s’adapter à plusieurs tailles d’écran mais qui est aussi beaucoup plus facile à entretenir. Contrairement à l’affichage dynamique, il n’est pas nécessaire de mettre à jour les CSS ou de générer une URL distincte lors de la mise à jour des versions mobile et de bureau : grâce au responsive design, toutes les versions utilisent le même code.

  5. Une notoriété faible

    Un bon contenu augmente la notoriété de votre site, mais ce n’est pas la seule façon d’améliorer votre position aux yeux de Google. Les backlinks de haute qualité, par exemple, sont considérés favorablement. Créez du contenu pouvant être lié et des liens internes solides pour diriger les clients vers des ressources utiles et d’autres pages pertinentes sur votre propre site. Si vous avez des backlinks provenant de sites douteux, il est temps de vous en débarrasser. Google préfère que vous contactiez directement ces sites (soit manuellement, soit à l’aide d’un outil automatisé, tel que SEMrush : Backlink Audit Tool).

    Enfin, rien ne fera fuir les acheteurs plus rapidement qu’une navigation non sécurisée. Si vous n’avez pas de certificat SSL pour vérifier que vous protégez les données des internautes, obtenez-en un. L’absence de ce certificat signifie que vous ne protégez pas les données des internautes, ainsi que votre site contre les pirates, ce qui vous garantit de perdre la confiance des clients et, par conséquent, les conversions.

Vous voulez apprendre comment éviter les pièges du référencement pour stimuler la croissance de votre activité commerciale ? Nous pouvons en discuter !

CONTACTEZ-NOUS