Prévisions pour 2021 : 5 tendances à venir dans le domaine de l’UX, de l’UI et du design

Prévisions pour 2021 : 5 tendances à venir dans le domaine de l’UX, de l’UI et du design

mardi, janvier 12, 2021
DAC

Comme toutes les disciplines digitales, le design est constamment remodelé par le « nouveau normal ». Bien que les internautes puissent regretter ce qu’ils connaissaient auparavant (parcours de navigation familiers, couleurs réconfortantes), la pandémie a changé leur façon d’interagir en ligne et a accéléré un certain nombre de progrès attendus depuis longtemps en matière d’UX/UI.

Prêt à vous familiariser avec la VUI, la RA, les microinteractions, et plus encore ? Alors vous êtes au bon endroit. Passons en revue les cinq évolutions en matière de design que tout spécialiste du marketing se doit de connaître en 2021.

  1. Dites bonjour au mode sombre

    Certes, le mode sombre existe depuis le début des années 2010, mais il n’a pas pris beaucoup d’ampleur avant le milieu des années 2010. Aujourd’hui, il est courant que les applications disposent d’un mode clair/sombre dédié et maintenant que les grands acteurs comme Google, Samsung, Facebook et Apple ont systématiquement mis en œuvre le mode sombre dans leurs applications et leurs sites, c’est plus ou moins devenu une norme.

    Le mode sombre permet d’économiser de la batterie sur les appareils avec écran OLED/AMOLED car ilne nécessite pas de rétroéclairage. Les pixels sombres permettent d’économiser de l’énergie par les écrans OLED utilisent des arrière-plans noirs par défaut, et « allument » les pixels pour ajouter de la couleur et de la luminosité. Les écrans OLED étant de plus en plus courants (les iPhone X, XS et XS max en font partie, tout comme de nombreux appareils Samsung), les avantages du mode sombre sont de plus en plus perceptibles.

    Téléphones Apple iPhone 11 Pro, comparaison des modes d'affichage clair et sombre.

    Du point de vue du design, le mode sombre peut être mis à profit par les marques pour profiter de son esthétique épurée et moderne. Par exemple, les couleurs ressortent davantage lorsque l’arrière-plan est sombre. Mais il ne s’agit pas simplement de design visuel : il y a également des conséquences en matière d’UX.

    Lorsque vous créez des designs pour le mode sombre, faites bien attention à la typographie. Bien que les affirmations indiquant que le mode sombre réduit la fatigue oculaire soient discutées, des recherches indiquent que le texte sombre sur un fond clair est plus lisble parmi l’ensemble de la population et des groupes d’âge, et il est possible que le mode sombre soit plus adapté à la navigation le soir car il réduit les émissions de lumière bleue. Quoi qu’il en soit, attendez-vous à un dévelopepment du mode sombre cette année.

  2. OK Google, qu’est-ce que la « VUI » ?

    L’adoption massive d’appareils domestiques intelligents tels que Nest, Google Assistant, Amazon Alexa et Siri ne montre aucun signe de ralentissement. D’ici à 2023, le marché de la maison intelligente (constitué par les ventes d’appareils en réseau et de services associés) devrait atteindre une valeur de plus de 141 milliards de dollars.

    Quelques autres statistiques impressionnates :

    En ce qui concerne les professionnels du marketing, des interfaces utilisateur (UI) nouvelles et différentes sont nécessaires pour les commandes vocales, intégrant non seulement les téléphones et les ordinateurs, mais aussi les affichages tête-haute des voitures et les appareils intelligents.

    C’est là que réside le défi, avec des interfaces utilisateur vocales (VUI) qui ont leurs propres modes d’utilisation et leurs propres difficultés. Par exemple, un paramétrage peu intuitif peut constituer un obstacle important pour les personnes peu habituées aux commandes vocales. En attendant que les modèles de VUI deviennent plus répandus, les concepteurs doivent guider et enseigner aux utilisateurs comment naviguer dans un monde relativement nouveau.

  3. Attendez-vous à des nouveautés fortes en matière de VR et d’AR

    La réalité virtuelle (VR) et la réalité augmentée (AR) se développent fortement dans le secteur du jeu vidéo, et vont sans doute connaître des applications plus grand public en 2021. Apple, par exemple, travaille sur un certain nombre d’initiatives d’AR, notamment des lunettes qui se connectent sans fil à un iPhone afin de transmettre le contenu à l’utilisateur. Ce n’est qu’une des nombreuses évolutions qui feront que le marché mondial des produits de réalité augmentée explosera, gagnant 85% pour atteindre 165 milliards de dollars au cours des quatre prochaines années.

    Gros plan d'une jeune femme faisant ses courses dans un hypermarché à l'aide d'une application de réalité augmentée, arrière-plan flou

    Considérez également que l’AR prend une nouvelle importance dans un monde où les interactions sont moindres. Il existe déjà d’excellents exemples de marques qui innovent face aux fermetures locales et autres restrictions, notamment :

    • Une application de Warby Parker permettant aux clients d’essayer des lunettes
    • L’application IKEA Place qui permet aux clients de disposer virtuellement des meubles dans leur intérieur
    • InkHunter, qui vous donne un aperçu d’un tatouage sur votre peau
  4. Faites attention aux micro-textes

    Le monde de la narration et des récits de marque est appelé à prendre une nouvelle importance en 2021. Après tout, elle rend les marques mémorables et fiables, ce qui favorise la fidélité et la rétention des utilisateurs.

    Mais le langage standard des entreprises ne trouve pas d’écho auprès des jeunes utilisateurs, qui s’attendent de plus en plus à s’engager avec des formulations plus personnelles et familières. Le cas échéant, les rédacteurs de marque devraient être habilités à utiliser la légèreté, l’informalité et même le langage familier pour mieux engager et convaincre les utilisateurs.

    Et n’oubliez pas les micro-textes ! Les choix de langue pour les appels à l’action, les boutons et les menus sont beaucoup plus importants que ne le laisse supposer le petit nombre de caractères. Les micro-textes constituent les points d’interaction des utilisateurs avec les ressources numériques, et les marques qui y prêtent attention (comme par exemple Wealthsimple) sont bien placées pour en bénéficier cette année.

  5. L’année de la micro-interaction

    Dans le même ordre d’idées, nous nous attendons à ce que les micro-interactions reçoivent enfin le respect qu’elles méritent en 2021. Ces petits moments existent non seulement pour rendre les objectifs des internautes plus fluides et accessibles, mais aussi pour ravir les internautes en créant des interactions qui soient engageantes, accueillantes et humaines.

    Les exemples typiques de microinteractions comprennent les infobulles, les barres de progression/chargement et les interactions par glissement, qui permettent aux internautes de rester engagés et informés grâce à des animations non intrusives et d’autres repères visuels. Les designers doivent être très attentifs à ces ressources qui sont petites en taille mais sont en réalité essentielles, et qui devraient en fin de compte :

    • Fournir aux internautes un retour d’information instantané sur leurs actions
    • Communiquer le statut d’une action aux internautes
    • Encourager le partage et l’engagement avec le contenu
    • Améliorer la navigation et orienter les internautes pour qu’ils soient plus concentrés

Comment les 12 prochains mois vont-ils se dérouler en matière de marketing digital ? Du design aux médias, en passant par le contenu, l’analyse et bien plus encore, jetez un coup d’œil sur l’avenir avec nos PDF gratuit rassemblant nos prévisions pour 2021 !