Les dernières actualités de la recherche locale – Avril 2020

Les dernières actualités de la recherche locale – Avril 2020

jeudi, avril 30, 2020
Zoran Dobrijevic

Les commandes en ligne ont grandement dominé les usages tout au long d’avril 2020. Il n’est pas surprenant que la plupart des évolutions aient été en réponse directe à la pandémie. Mais cela ne signifie pas que ces mises à jour cesseront d’être pertinentes après le COVID-19.

De nombreux produits de Google cherchent généralement à améliorer la « qualité de vie » et les événements mondiaux accélèrent le développement de ces produits. En d’autres termes, bien que certains des changements que nous abordons ci-dessous puissent n’être que temporaires, certains pourraient être pérennes et donc à utiliser dès maintenant.

Google rend l’affichage gratuit de produits dans Google Shopping

Google a annoncé sur son blog officiel, que les marques qui vendent leurs produits en ligne peuvent désormais répertorier leurs stocks gratuitement sur Google Shopping. Auparavant, les retailers devaient payer pour afficher des annonces sur Google Shopping, mais Google a supprimé ces frais aux États-Unis le 27 avril et le reste du monde devrait suivre bientôt. Il y a néanmoins quelques éléments à connaître :

  • La page de résultats principale de Google ne changera pas. Les annonces Google Shopping affichées dans le carrousel sont toujours payantes. Les annonces gratuites s’appliqueront uniquement à l’onglet « Shopping ».
  • Vous pouvez toujours enchérir pour obtenir les meilleures positions grâces aux annonces sponsorisées.

Google a fait la promotion de son Merchant Center et de ses fonctionnalités comme les listes naturelles de produits depuis un certain temps maintenant, mais la pandémie a accéléré le processus. Les retailers s’appuient de plus en plus sur l’e-commerce car leurs magasins restent fermés et cela s’inscrit dans la tentative de Google de concurrencer d’autres services en ligne (Amazon, notamment). L’avantage est que les marques bénéficieront d’une exposition gratuite tandis que les internautes accéderont à un catalogue plus étoffé. Les annonceurs pourront toujours afficher leurs annonces car les produits sponsorisés restent une opération très rentable.

Le coût d’entrée étant supprimé, il n’y a aucune raison de ne pas expérimenter ce nouveau canal de vente comme nouveau point de contact avec les clients. Il n’offre que des bénéfices tant qu’il est gratuit, et vous constaterez peut-être que le coût en vaut encore la peine si Google rétablit intégralement les annonces payantes.

Google Maps obtient une foule de nouveaux attributs

Lors d’une autre mise à jour largement bénéfique et précipitée par COVID-19, les restaurants sont désormais répertoriés dans Google Maps grâce à des attributs de livraison et de plats à emporter. Sans avoir à cliquer, les internautes savent désormais immédiatement si le restaurant qu’ils consultent offre certains services. Pour l’instant, cette fonctionnalité se limite à indiquer les options de livraison et de plats à emporter, mais il est facile d’envisager l’affichage d’autres informations pertinentes, suite notamment aux nouveaux attributs que Google My Business (GMB) permet. Ces nouveaux attributs sont les suivants :

  • Repas sur place
  • Retrait à l’extérieur
  • Achats en magasin
  • Livraison sans contact
  • Visites vidéo
  • Lien info COVID-19
  • Téléconsultations
  • Livraison
  • Commandez à l’avance
  • Vente à emporter

Capture d'écran de Google Maps montrant les nouveaux attributs propres à la pandémie de COVID-19

Chaque attribut applicable à votre entreprise doit être renseigné dans la mesure du possible. Non seulement ces attributs sont davantage utilisés par Google pour proposer les meilleurs résultats aux internautes, mais ils peuvent également influer sur vos positions dans les pages de résultats. Des attributs tels que « Parking disponible », par exemple, pourraient avoir une incidence sur le classement en fonction de la recherche.

Commander votre repas avec Google

Uniquement disponible aux États-Unis, la fonctionnalité de commande de repas est devenue cruciale pour les restaurants pendant la COVID-19. Uber Eats, SkipTheDishes et d’autres services de livraison de repas sont plus omniprésents que jamais. C’est pourquoi Google tente de se positionner. Après avoir acquis TheOrderingApp, Google teste actuellement un nouvel onglet dans GMB appelé « Food Orders ». Cet onglet fonctionne de la même manière que les autres options de livraison, à l’exception qu’il est exclusif à TheOrderingApp. Les restaurants qui souhaitent utiliser ce nouveau service doivent s’inscrire via le site web TheOrderingApp’s.

Tous les restaurants n’apprécient pas nécessairement ces services de livraison car ils prennent un pourcentage sur leurs marges déjà faibles. En outre, ces services empêchent les restaurants de développer leur propre service de livraison. Si vous gérez un restaurant sans votre propre service de livraison et que vous percevez les services tiers de livraison comme un mal nécessaire, TheOrderingApp est une autre option à ajouter à votre répertoire.

Nouveaux liens de rendez-vous en ligne pour les acteurs de la santé

En parcourant la liste des nouveaux attributs à ajouter à votre liste GMB, vous avez peut-être remarqué l’attribut « Téléconsultation ». Google cherche à aider les établissements médicaux et de santé à fixer des rendez-vous à distance avec leurs patients. Ces liens doivent être utilisés pour des visio-conférences ou des rendez-vous téléphoniques avec les établissements de santé. De nombreuses cliniques fournissant déjà ces informations sur leurs sites web, Google a pu scruter leurs pages pour détecter automatiquement ces liens et les intégrer dans le profil GMB de l’établissement. Toutefois, cette méthode n’est pas fiable à 100 %, et les établissements de santé doivent donc continuer à vérifier eux-mêmes ces attributs.

Une femme consulte son médecin sur son ordinateur portable à son domicile

Contrairement à l’acquisition de TheOrderingApp, Google ne fournit pas sa propre solution de téléconsultation. Au lieu de cela, il facilitera simplement la connexion entre un médecin/établissement et un patient. Une fois l’information présentée au patient, c’est au médecin de proposer la solution de téléconsultation retenue pour le rendez-vous.

La limite de 10 établissements pour la publication en masse de Google Posts est (pour l’instant) levée

Le COVID-19 a obligé Google à résoudre un problème de son propre fait. Les Google Posts sont un outil de communication gratuit et efficace qui permet aux entreprises d’ajouter du contenu directement sur leur fiche Google My Business. Les Google Posts peuvent afficher les soldes, communiquer sur les horaires spéciaux, sur les événements et tout ce que la marque souhaite promouvoir. Les Posts bénéficient également d’une place de choix sur Google Maps ainsi que dans le Knowledge Graph de la marque, mais ils étaient jusqu’à présent soumis à des limitations arbitraires, notamment celle liée à l’impossibilité de publier en masse les Posts pour les entreprises de plus de 10 magasins.

En raison de la pandémie, Google a temporairement levé cette restriction pour permettre aux marques à réseau de communiquer massivement lors du COVID-19. Si certaines entreprises n’ont pas, jusqu’à présent, opté pour une communication via les Google Posts en raison de la limite de 10 magasins, il est temps d’utiliser cet outil de communication. Les marques peuvent désormais communiquer directement sur toutes leurs fiches Google My Business. Il faut cependant garder à l’esprit que Google a explicitement indiqué que cette fonctionnalité n’était que temporaire.

Les marques peuvent afficher les changements temporaires de service sur leurs pages Facebook

D’un point de vue local, Facebook a toujours été en retard par rapport à Google Maps. Les fonctions de base, comme les heures spéciales, n’étaient pas disponibles bien que ce soit une option par défaut dans presque tous les autres services. Ce retard de Facebook a été rattrapé, car la pandémie exige une amélioration majeure de tous les canaux de communication. Les entreprises qui apportent des modifications temporaires à leurs services peuvent désormais afficher ces changements de manière bien visible sur leur page Facebook.

Si un client se rend sur la page Facebook d’un restaurant, il peut désormais voir rapidement si celui-ci propose un service de livraison et/ou à emporter. Les établissements qui sont temporairement fermés peuvent également se marquer comme tels plutôt que de devoir supprimer leurs heures d’ouverture.

Les entreprises savent depuis longtemps qu’elles doivent mettre à jour leur fiche Google My Business. Aujourd’hui, Facebook a mis en place certaines fonctionnalités similaires à celles proposées par GMB en raison du nombre important d’internautes qui utilisent Facebook comme principale source d’information. Les entreprises qui ont négligé Facebook devront maintenant s’assurer qu’elles mettent également à jour ce point de contact digital.

Vous avez besoin d’un coup de main pour rester informés de tous les services digitaux locaux pour chacun de vos magasins ? Il se trouve que c’est notre spécialité. Parlons-en.

CONTACTEZ-NOUS